Les températures extrêmes imaginées en théorie et soumis à l’expérience (par Axel Villard-Faure), La mauvaise haleine pour éviter les prédateurs (par Cécile Bonneau), et la conférence de Marthe Gautier annulée (par Sophie Bécherel).

Les températures extrêmes en théorie et en pratique

Températures extrêmes
Températures extrêmes © Radio France / Axel Villard-Faure

La théorie : c'est celle proposée par le physicien Allemand Christof Wetterich qui rédige un modèle physique pour l'univers ou il n'y aurait ni Big-Bang ni expansion de l'univers mais un refroidissement infiniment long.

Et la pratique vient de la Nasa qui prévoit d'envoyer en 2016 un laboratoire dans l'ISS pour atteindre des températures record de l'ordre de 100 pico-Kelvin (-273,149 999 999 900 °C). Des températures où les phénomènes quantiques deviennent macroscopiques et observables à l'œil nu.

En savoir +

La théorie de Christof Wetterich

La conférence de Marthe Gautier annulée

Lors des 7ème Assises de la génétique humaine et médicale, vendredi 31 janvier, la conférence de Marthe Gautier, dont le travail expérimental à permis de découvrir la trisomie-21, a été annulée.

Marthe Gautier devait recevoir son Grand Prix de la Société savante qui organisait les assises. Cette annulation est due à l’action de la Fondation Lejeune, qui a peu à peu récupéré cette découverte, l’utilisant comme moyen de lutte contre l’IVG et la plaçant au service d’idées réactionnaires. Nous faisons le point aujourd’hui avec Sophie Bécherel.

En savoir +

L’article de Sylvestre Huet (Libération )

Un article sur la découverte de Marthe Gautier

La mauvaise haleine comme mécanisme de défense anti-prédateur

Une étude allemande menée à l'Institut Max Planck pour l'écologie chimique en Allemagne, et parue dans les Pnas vient de montrer que la chenille du sphinx du tabac (Manduca sexta ), qui se nourrit de feuilles de tabac, ne rejette pas toute la nicotine (pourtant toxique) qu'elle ingère. Elle en garde une petite partie qu'elle fait passer dans son hémolymphe (l'équivalent du sang) pour se constituer... une mauvaise haleine! Résultat : une araignée affamée mise en présence de la chenille l'épargne lorsque celle-ci a été nourrie de tabac normal, visiblement repoussée par son odeur, alors qu'elle la dévore si la chenille a été nourrie de tabac sans nicotine, ou si elle a été modifiée génétiquement de manière à ne pas fabriquer d'odeur à partir de nicotine. C'est le premier mécanisme de défense par l'haleine jamais décrit !

La chenille du sphinx et une araignée prédatrice
La chenille du sphinx et une araignée prédatrice © Radio France

Voilà ce qui arrive à une chenille qui a été nourrie au tabac:

Ça c'est ce qui arrive à une chenille qui a été nourrie avec un tabac transgénique sans nicotine, ou à une chenille nourrie au tabac normal, mais qui a été elle-même modifiée génétiquement pour ne pas émettre d'odeur:

EN BREF

Le nouveau plan national de réponse "Accident nucléaire ou radiologique majeur" (Infographie sur les zones à risques)

Retrouvez La tête au carré :

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/11/c2307ded-494a-11e3-b517-782bcb6744eb/640_dossier.jpg" alt="Dossier01" width="640" height="59" />
Dossier01 © cc axel VF / axel Villard Faure

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.