Le premier vol autonome d’un groupe de drones (par Axel Villard-Faure), les enfants nés de pères âgés plus susceptibles de souffrir de troubles psychiatriques (par Cécile Bonneau), et un plathelminthe tueur d’escargots (par Sophie Bécherel).

Le vol des drones

Le vol des drones
Le vol des drones © Radio France / Axel Villard-Faure

Une équipe de jeunes chercheurs Hongrois vient de réaliser une première mondiale en matière de robotique en publiant le premier vol extérieur d’un groupe de drones totalement autonomes. Une prouesse technique inspirée par le vol des pelotons de pigeons. Les chercheur de l’université Eötvös Loránd de Budapest, en prévision de la publication de leurs travaux dans Nature avaient même réalisé une vidéo pour tenter de faire le buzz autour de leurs exploits ; une vidéo énigmatique laissant croire qu’ils avaient déniché des OVNI… La vidéo a fait flop mais leurs travaux, eux, sont remarquables. Axel vous raconte l’histoire de Gabor Vasarhelyi et de son équipe aujourd’hui !

En savoir +

La même équipe publiait en 2010 une étude sur la modélisation du vol des groupes de pigeons.

Les enfants nés de pères âgés plus susceptibles de souffrir de troubles psychiatriques

On suspectait déjà depuis quelques années un lien entre l'âge du père au moment de la conception d'un enfant, et le risque pour cet enfant de souffrir de troubles psychiatriques… Une vaste étude américano-suédoise publiée dans le JAMAvient confirmer ce soupçon. En étudiant les registres de santé de plus de 2,6 millions d'enfants nés de 1,4 millions de pères différents en Suède (c'est à dire 90% de la population suédoise née entre 1973 et 2001), les chercheurs ont conclu à un risque multiplié par 3,5 de développer des troubles autistiques pour un enfant né d'un père de 45 ans par rapport à un enfant né d'un père de 24 ans. Le risque d'hyperactivité est multiplié par 13, et celui des troubles bipolaires par… 25 !

L'étude ne doit pas alarmer les pères âgés, car d'autres facteurs (comme le niveau de vie par exemple) viennent limiter ce risque, qui reste faible, mais l'étude semble confirmer l'hypothèse selon laquelle les spermatozoïdes accumulent les mutations à risque lorsqu'ils sont produits par des hommes âgés.

Nouvel envahisseur : un plathelminthe tueur d’escargots

Menace sur nos escargots : un envahisseur vient d’être signalé pour la première fois à Caen. L’animal n’est pas bien gros, 5 cm environ et large de quelques millimètres. Marron avec une ligne blanche sur le dos, c’est un plathelminthe terrestre… une espèce originaire de Nouvelle Guinée. La bestiole dévore tous les escargots sur son passage. Elle peut aussi se nourrir de limaces, de vers de terre. Partout où elle s’est installée, elle a colonisé le territoire et décimé les escargots. C’est grâce au programme de sciences participatives que le Muséum national d’histoire naturelle a pu attester de son introduction accidentelle en Europe et alerter sur la menace que représente cette espèce, classée parmi les 100 plus invasives au monde.

En savoir +

Le blog Plathelminthes terrestres invasifs.

EN BREF

Le nouveau site grand public du CNRS.

Retrouvez La tête au carré :

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/11/c2307ded-494a-11e3-b517-782bcb6744eb/640_dossier.jpg" alt="Dossier01" width="640" height="59" />
Dossier01 © cc axel VF / axel Villard Faure

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.