Info du jour

Bienvenue, professeur C. Bodin !

Légo scientifique féminin
Légo scientifique féminin © LEGO group / LEGO group

La célèbre marque à la brique rouge dévoile sa première figurine scientifique féminine. Elle est disponible depuis le 31 août dernier et vient combler un vide de plus de 40 ans.

Voici ce qu'en pense Maia Weinstock auteure d'un article de blog au sujet de la petite professeur pour le Scientific American

"Sa spécialité est délibérément vague. Elle pourrait ressembler à une chimiste, mais à la lecture de sa biographie officielle, on a l'impression qu'elle pourrait tout aussi bien être biologiste, biophysicienne, ingénieure des matériaux, physicienne ou théoricienne"

Elle ajoute :

"Espérons que ce n'est que le début [...] et que la marque donnera à l'avenir aux filles et aux femmes une place plus importante"

#Transhumanisme et #Évolution

Le transhumanisme est un courant intellectuel et culturel qui vise à promouvoir un humain "amélioré" au cœur d'une révolution technologique. L'homme prenant le contrôle de son évolution future au moyen des avancées technologiques successives repousse les limites du corps et de l'esprit.

Génie génétique, génie biologique, interfaces homme-machine, nanotechnologie, etc... Les NBIC (nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives) sont le socle de la pensée transhumaniste qui soulève néanmoins de nombreuses questions éthiques.

A REGARDER : Laurent Alexandre au TEDx de PARIS en 2011

A voir également une interview de Laurent Alexandre par le Vinvinteur (France 5)

POUR ALLER PLUS LOIN> Un autre regard sur le transhumanisme

L'Association Française de Transhumanisme (AFT) propose le technoprogressisme :un transhumanisme social qui tente, entre autre, de résoudre les questions d’inégalité que soulève l’avancée des technologies.

A lire : un article sur Marc Roux président de l'AFT sur le site Silicon Maniacs

#Nymphomane

Voici une jeune femme que les réseaux sociaux vont sûrement aider à réussir son pari, elle a décidé d’entrer dans le livre des records en couchant avec 100 000 hommes différents.

A REGARDER : Témoignage d'une femme accro au sexe.

Sebastien Bohler de cerveau et psycho a cherché des explications scientifiques à cette boulimie, il nous explique en direct ses hypothèses

#GrosAlgorithmes et #PetitsHumains

Facebook
Facebook © Radio France / Omar

Facebook a effectué un changement conséquent de son algorithme. L'objectif est clair: garder l'internaute le plus longtemps possible et augmenter ses recettes publicitaires.

On observe deux modifications principales d'Edge Rank:

  • le "story bumping": un contenu publié par un ami virtuel et qui a recueille de nombreuses réactions remonte en haut de page, y compris devant des publications plus récentes.

  • la promotion des contenus publiés par les personnes avec lesquelles l'internaute échange le plus.

    POUR ALLER PLUS LOIN > Explications sur l'algorithme de Facebook Ces nouvelles données viennent s'agglomérer aux trois facteurs principaux de l'algorithme de Facebook: les affinités de l'utilisateur, le poids ou la popularité si vous préférez d'une publication et la date de mise en ligne.

Chez Google , on estime à 500 le nombre de modifications par an. On se souvient ainsi de l'importante mise à jour de l'algorithme fin 2011 - arrivée de la version "Panda" - qui voyait reléguées en bas de classement les pages jugées de piètre qualité, celles qui utilisent du copier-coller pour contenu, par exemple.

POUR ALLER PLUS LOIN > Google n'est pas responsable des suggestions automatiques

Avec cette question, qui revient de manière récurrente au sujet de la formule magique du géant californien: y a-t-il des petits humains pour intervenir dans tout cela? Non, nous affirme Matt Cutts, responsable anti-spam chez Google

Bref, les petits humains ne font (toujours) pas le poids face à aux gros algorithmes.

LE SAVIEZ VOUS? > Google fête son quinzième anniversaire

Evénement(s) lié(s)

Participez à la Tête au carré et passez à l'antenne !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.