Un jeu sérieux pour suivre le chemin des neurones (par Axel Villard-Faure), quatre caméras embarquées sur l'ISS pour observer la Terre (par Florence Porcel), et les géosciences dans l'art figuratif (par Christine Siméone).

"EyeWire", un jeu sérieux pour cartographier les neurones de la rétine

Dans la série des jeux serieux qui débouchent sur une découverte importante, voici "EyeWire", un projet lancé fin 2012. Le but de ce jeu est de retrouver le chemin que prend un neuronne dans un image en 3D construite avec des clichés de microscopie élétcronique. Un ordinateur ne peut faire cela seul, mais l'homme avec ses yeux peut guider la machine dans les méandres cellulaires. En resolvant ces puzzles un par un, tous les joueurs participent à l'élaboration de la carte la plus précise et la plus vaste qu'on n'ai jamais pu contruire d'une rétine animale. Grâce à cette cartographie les chercheurs du MIT à l'origine de ce projet pensent avoir enfin compris comment la rétine perçoit le mouvement. Axel a joué, il vous explique pourquoi c'est du serieux !

En savoir + Un article du Guardian

La Terre en haute définition

4 caméras ont été installées sur l'iSS. Elle permettent de pouvoir regarder la Terre en direct sur Internet et en haute-définition.

Pour savoir où se trouve l'iSS au moment où vous regardez la Terre, il existe le site [ISS Tracker](http://www.isstracker.com/), l'application iPhone "ISS Spotter", ou encore l'application Android "Iss Detector". ### Orages et tempêtes, volcans et glaciers. Les peintres et les sciences de la Terre aux XVIII et XIXe Aux XVIIIe et XIXe siècles, les géosciences ont fait de grandes découvertes. [L’objet de cet ouvrage](http://www.editions-hazan.fr/ouvrage/420468/orages-et-tempetes-volcans-et-glaciers--les-peintres-et-les-sciences-de-la-terre-aux-xviii-et-xixe-alexis-drahos) est d’offrir par ce biais une nouvelle lecture de la peinture de paysages dans ses aspects les plus spectaculaires. Au cours de la seconde moitié du XVIIIe siècle, la météorologie, de la glaciologie et la volcanologie connaissent un véritable essor dont l’impact ne tardera pas à se répercuter sur les arts figuratifs. Pour la première fois, Alexis Drahos, dans Orages, Tempêtes, volcans et glaciers, illustre comment, les artistes, tels que Pierre-Jacques Volaire, Friedrich, Joseph Wright of Derby, Michael Wutky, Giusepe De Nittis, Ferdinand Hodler, et même Cézanne, n’auront de cesse de restituer l’énergie, la matière organique, le feu, la lave, l’eau, la glace, et les effets atmosphériques.
**Peindre le Vésuve, dans un esprit scientifique comme Pietro Fabris, ou artistique comme Wright of Derby :**
Wright of Derby - Eruption du Vésuve, lundi, le matin, 9 août 1779
Wright of Derby - Eruption du Vésuve, lundi, le matin, 9 août 1779 © Radio France
### EN BREF Neuf objets du Conservatoire National des Arts et métiers [racontés par des artistes et scientifiques](http://culture.cnam.fr/histoires-d-objets/histoires-d-objets-655313.kjsp). ### Retrouvez La tête au carré : [
DossiersTAC1404
DossiersTAC1404 © cc by Axel VF / Axel VF
](https://www.facebook.com/latacfi?ref=hl)
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.