Les ours et les abeilles tournent mal (par Axel Villard-Faure), le cerveau est reformaté à la naissance (par Sébastien Bohler), et BuzzFeed lance sa version française (par Hélène Chevallier).

Rien de va plus dans le règne animal

Ours polaires
Ours polaires © CC / Wikimedia

Il faut se faire une raison : les animaux banquabables et mignons d'hier sont en train de changer. Les ours polaires par exemple, véritables stars des posters pour chambres d'enfants, jouent moins entre eux, sont maigrelets et risquent de devenir cannibales. Les abeilles c'est pareil, leur miel est de moins en moins bon et elles traînent dans les poubelles. Le réchauffement climatique risque de redistribuer les cartes des animaux qu'on trouvait mignons jusqu'ici et qu'on plaçait en fond d'écran sur nos ordinateurs. Axel vous propose d'en discuter ce matin dans sa chronique !

En savoir +

Par curiosité, observez en direct les ours polaires de la baie d’Hudson

Le cerveau des nouveau-nés reformaté

Des travaux scientifiques ont montré que notre cerveau est « initialisé » au moment de la naissance pour faire face au monde extérieur. Sébastien nous explique comment des modifications biochimiques amènent subitement les neurones à se reconfigurer.

On voit sur l’image les cartes neuronales apparaître en quelques heures dans le cerveau d’un rat. Les mailles définissent des unités de traitement de l’information qu’on appelle des colonnes corticales. Chaque îlot noir est relié à une moustache du rat et lui permet de sentir son environnement.

Cartes neuronales
Cartes neuronales © Tokyo University / Hiroshi Kawasaki

Lancement de BuzzFeed

BuzzFeed
BuzzFeed © CC / Wikimedia

BuzzFeed a lancé lundi 4 novembre la version française de son site. Le principe, parler des sujets qui font le « buzz » sur la toile. A titre d’exemple, 18 inventions japonaises complètement inutiles, les 33 gif de lapins qui dominent internet ou encore les 13 opérations de chirurgie esthétique les plus folles constituent une part de son contenu.

Pour publier des articles en français, BuzzFeed s’appuie sur une « traduction participative », qui consiste à solliciter des bénévoles étudiants qui feront le travail. Hélène Chevallier fait le point sur le sujet et cette pratique d’une forme de « crowdsourcing ».

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.