Google a trouvé le bon filon pour faire parler de sa marque (par Axel Villard-Faure), contre toute attente l’espérance de vie des animaux peut augmenter avec l’âge (par Cécile Bonneau), et la découverte de traces d’eau sur Mars (par Axel Villard-Faure).

Breaking Doodle

De Doodle à la Une
De Doodle à la Une © Radio France / Axel Villard-Faure

Depuis 1998 Google célèbre les dates anniversaires de l’histoire avec des Doodles. Une habitude originale qu’ont pris les développeurs et designers de proposer un nouveau logo éphémère en l’honneur d’un grand homme ou d’une date importante. La pratique peut sembler très louable mais la reprise du Doodle par la presse et l’univers de l’édition en ligne l’est certainement moins. Hier, Grace Hopper était doodelisée et toute la presse en ligne suivait le pas. Pourquoi ne pas parler plutôt de Georges Méliès, Claude-Louis Bertholet, Franck Fernandel ou bien Camille Claudel qui sont nés en même temps ? Google a trouvé un bon filon, celui de la mémoire pour faire parler de sa marque et ça marche. La faible diversité des articles en ligne est-elle due à la toute puissance du moteur de recherche plébiscité à 90% par les internautes et donc par les journalistes ? Axel pose la question aujourd’hui.

En savoir +

Evolution dans le temps des mentions de Grace Hopper sur Google

Quand la mortalité diminue avec l’âge

Une étude menée sur 46 espèces différentes par Owen Jones, du Max-Planck Odense Center on the Biodemography of Aging au Danemark montre que chez certaines, comme le rhododendron ou le gobemouche à collier, la mortalité est constante avec l'âge. Chez d'autres, comme la tortue du désert, elle peut même diminuer! De quoi amener à repenser les modèles théoriques de vieillissement, calqués sur l'humain.

Tortue du désert
Tortue du désert © / http://fr.wikipedia.org/wiki/Tortue_du_d%C3%A9sert

Piquer une tête sur Mars ?

Le robot Curiosity a analysé les roches de la baie de YellowKnife au pied du cratère Gale, situé dans les régions équatoriales de la planète Mars. Les résultats publiés hier dans Science suggèrent la présence d'un très vieux bassin fluvio-lacustre : les restes d'un lac d'eau douce dont la composition des roches fournit les conditions nécessaire à la vie microbienne. Pourquoi n'a-t-on toujours pas de traces de cette vie si toutes les conditions sont réunies ? Quelles différences avec les lacs et les fleuves terrestres ? Nous posons la question à Sylvestre Maurice, docteur en astronomie et membre de l'IRAP qui prend part aux travaux menés par Curiosity.

ENvironnement de Curiosity
ENvironnement de Curiosity © / http://www.jpl.nasa.gov/news/news.php?release=2012-368

Retrouvez La tête au carré :

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/11/c2307ded-494a-11e3-b517-782bcb6744eb/640_dossier.jpg" alt="Dossier01" width="640" height="59" />
Dossier01 © cc axel VF / axel Villard Faure

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.