Les doctorants sur le dance floor (par Axel Villard), les like rendent les internautes radins (par Sébastien Bohler), et un concert en simultané dans quatre villes européennes (par Hélène Chevallier).

Doc’ sur le dance floor

Danse ta thèse
Danse ta thèse © Radio France / Axel Villard-Faure

Pas toujours facile de parler de sa thèse quand on est doctorant. Les sujets sont parfois très pointus, on manque de recul et on a l'habitude de jargonner avec ses collègues de labo. "Et si on proposait au thésard de danser ?" C'est l'initiative du projet Dance your Ph.D créé il y a 6 ans en partenariat avec la revue Science . Il propose chaque année aux futurs docteurs du monde entier de s'affronter dans un concours de vulgarisation chorégraphiée sans parole. La seule consigne est de se filmer en train de danser sa thèse et de la poster sur le net. Depuis 5 ans les prestations se sont progressivement améliorées, et voici le temps des votes pour l'édition 2013 du concours. Qui sera le meilleur danseur-chercheur ?

Aller + loin

En France, la thèse en 180 secondes

Le « like » radin

Dans sa chronique d’aujourd’hui, Sébastien nous parlera de la psychologie du « like » sur Facebook. Pourquoi certaines personnes achètent-elles de faux like à des vendeurs d’amitié, ou se créent des « auto-like » pour se congratuler soi-même. Mais surtout, des psychologues viennent de découvrir un effet pervers : quand on like une organisation caritative, on lui verse beaucoup moins d’argent… Un phénomène de vases communicants nommé slacktivisme , à savoir l’activisme sur les réseaux sociaux, qui semble dans certains cas réduire l’activisme réel.

Slacktivisme
Slacktivisme ©

VisionAir

L’INRIA de Grenoble a mis au point un dispositif exeptionnel asociant trois musiciens et une danseuse pour un spectacle en simultané dans quatre villes d'Europe. La danseuse est filmée, et son image est reconstruite en 3D pour animer un clone virtuel.

EN BREF

Par Sébastien Bohler : la taille des groupes humains influe sur la complexité des inventions et des savoir-faire transmis. Une interview du chercheur de Montpellier :

Par Axel Villard : Que reste-t-il à découvrir?, la carte interactive réalisée dans le cadre des Fondamentales du CNRS du 14 au 16 novembre 2013.

Evénement(s) lié(s)

La tête au carré : l'émission des auditeurs #1

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.