Les citoyens de tous bords aident les astrophysiciens à comprendre la matière noire (par Florence Porcel), des milliers de scientifiques américains au chômage, et les conclusions du rapport de l’Anses sur les risques liés aux radiofréquences (par Axel Villard-Faure).

Aidez les scientifiques à comprendre la matière noire

Amas Abell 1689 et sa matière noire (en blanc)
Amas Abell 1689 et sa matière noire (en blanc) © NASA/ESA/COE

La grande richesse de notre ère technologique est aussi, paradoxalement, une de nos faiblesses : des données à ne plus savoir qu'en faire. Seuls, ou même aidés par des ordinateurs superpuissants, les scientifiques ne peuvent pas tout éplucher, tout étudier, tout voir.

Des initiatives de science citoyenne en ligne se sont développées, avec notamment la plus célèbre d'entre elles : Zooniverse. Biologie, climatologie, environnement, histoire, planétologie, physique... Les internautes peuvent, sans aucune compétence scientifique, donner un coup de pouce aux chercheurs de différents domaines.

Le projet SpaceWarps a été lancé il y a quelques mois pour aider les scientifiques à avancer dans la connaissance de la matière noire : il suffit de regarder des clichés et y détecter des lentilles gravitationnelles autour d'étoiles, de galaxies, ou d'amas de galaxies.

En savoir plus +

Le mystère de la matière noire (Documentaire Arte)

Rien de va plus

Shutdown
Shutdown © Radio France / Axel Villard-Faure

Depuis le premier octobre 2013 le budget fédéral américain est gelé à cause d'une impasse politique au Congrès. Des milliers de scientifiques et de techniciens sont au chômage et de nombreux programmes de recherche sont menacés. On fait le tour aujourd'hui de l'impact scientifique de la situation. Dans l'espace, en Antarctique, sur les mers ou dans les labos de nombreux chercheurs se retrouvent démunis et dépossédés de leurs travaux.

En savoir +

Les témoignages recueillis par Science sur Twitter

Les dernières news du Shutdown (le Monde)

L'histoire de Jamie Collins le thésard malchanceux

Quoi de neuf sur les ondes ?

Radiofréquences
Radiofréquences © Wikimedia Commons

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (Anses) se prononçait ce matin sur son rapport d’évaluation des risques liés à l’exposition aux radiofréquences. Ce rapport actualise ainsi les connaissances précédemment publiées en 2009, sur la base d’une revue de la littérature scientifique internationale.

Le rapport de l’Anses ne met pas en évidence d’effet sanitaire avéré mais pointe toutefois des effets biologiques chez l’homme ou l’animal. Axel fait le point sur les éléments avancés dans le rapport.

En savoir +

Une infographie de Science & Avenir sur la répartition des radiofréquences

EN BREF

Envie de fracasser votre ordinateur quand il « rame » ? Vous n’êtes pas le seul. Un billet de Sébastien Bohler présenté par Axel Villard-Faure.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.