Dans la TAC aujourd’hui, retour sur la 23e cérémonie des IgNobels avec Florence Porcel, témoignage d’un « dormeur polyphasique » avec Axel Villard-Faure, et présentation des œuvres de Tony Cragg par Christine Siméone.

#IgNobels

La 23e cérémonie des IgNobels, qui récompense les recherches scientifiques les plus insolites, s’est tenue jeudi dernier à la prestigieuse université d’Harvard.

A REGARDER : la 23e cérémonie des IgNobels

Cette année, le prix de psychologie a été attribué à Laurent bègue, qui a étudié les effets de l’alcool sur la confiance en soi.

A ECOUTER : interview de Laurent bègue, professeur de psychologie sociale à l'université Pierre-Mendès-France.

Laurent bègue sera en conférence le 23 septembre à l'université Paris-Descartes sur l'alcool, la drogue et la violence. Il a écrit un livre chez Odile Jacob, "Psychologie du bien et du mal".

Dans un autre registre, des chercheurs japonais ont prouvé que l’opéra avait un effet positif sur les souris ayant subi une transplantation cardiaque.

Les IgNobels récompensent l’imagination des chercheurs, et veulent renforcer l’intérêt du public pour les sciences et technologies : « Les IgNobels rendent hommage aux réalisations qui d’abord font rire le public, puis le font réfléchir ».

Le prix a été créé en 1991 par le magazine « Annals of Improbable Research ».

#Sommeil Polyphasique

Sommeil polyphasique
Sommeil polyphasique © CC / Kristina Alexanderson

Pouvoir se contenter de 4 heures de sommeil par jour, c’est l’aventure dans laquelle s’est lancé un blogueur qui parlera de son expérience aujourd’hui à l’émission. Il a adopté un sommeil polyphasique, et témoigné pendant un an à travers une série d’articles.

Le sommeil polyphasique permet de segmenter le temps de repos sur la journée. Très commun chez les animaux, ce mode de sommeil a également été utilisé chez l’homme notamment pour certaines activités qui exigent des périodes de vigilance rapprochées (armée, navigation, etc.).

A ECOUTER : l'interview de Claude Gronfier Chronobiologiste à l'INSERM (Lyon).

### \#Tony Cragg Tony Cragg, sculpteur britannique réputé, expose actuellement au [Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne](http://www.mam-st-etienne.fr/index.php?rubrique=30&exposition_id=230). Mais quel rapport avec la science ?
Caught Dreaming de Tony Cragg
Caught Dreaming de Tony Cragg © CC / Haags Uitburo
Sa démarche, les matériaux utilisés et l’aspect des œuvres peuvent être appréciés d’un point de vue artistique et scientifique. L’artiste est très connu pour son œuvre « [La Lune Bleue](http://www.mam-st-etienne.fr/index.php?rubrique=260&rsrc=823&rec=cragg%7C0%7C0%7C1) », faite à partir de débris. La sculpture relève d’un travail d’archéologie de la vie moderne, témoin d’une production industrielle de masse et de la société de consommation. Certaines de ses sculptures rappellent fortement une organisation stratifiée, comme des formations géologiques. Tony Cragg représente aussi dans plusieurs de ses œuvres ce qu’on ne voit pas, par exemple la vue, l’odorat, l’inconscient. **A VOIR :** [le site web de Tony Cragg](http://www.tony-cragg.com/)
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.