Modéliser les ouragans avec les bulles de savon (par Axel Villard-Faure), la températude la plus froide enregistrée en Antarctique (par Cécile Bonneau), et le tour du monde en vue pour Solar Impulse (par Sophie Bécherel).

Non, les chercheurs ne bullent pas

Bulles et cyclones
Bulles et cyclones © Radio France / Axel Villard-Faure

Vous avez certainement remarqué les volutes et les turbulences qui se forment à la surface des bulles de savon ! Elles fascinent les enfants mais elles intéressent aussi les chercheurs… A bordeaux, au Laboratoire CNRS ondes et matière, Hamid Kellay est devenu un spécialiste de ces bu-bulles, et travaille dessus depuis plus de 5 ans… Hier il publiait dans la revue Nature Scientific Report un modèle simple qui permettra peut être d’anticiper un peut mieux la puissance des ouragans à la surface du globe.

En savoir +

Vidéo sur Dailymotion

Les mathématiques des bulles de savon

L’Antarctique, plus froid que jamais

Des scientifiques de la Nasa viennent de repérer la température la plus froide jamais observée sur Terre: -93,2°C ! Cela se passe en Antarctique, à un bon millier de kilomètres du pôle Sud, sur un haut plateau (que l'on appelle dôme A), situé au dessus de la station russe de Vostok. Contrairement au record connu jusqu'à ce jour (-89,2°C, mesuré en 1983 par les russes à Vostok, justement) cette température n'a pas été mesurée in situ, mais émerge des données satellites analysées par la Nasa. Elle résulte d'une configuration topographique idéale pour engendrer de très grands froids.

En vidéo, comment peut-il faire plus froid que partout ailleurs :

Solar Impulse vise le tour du monde

Après le 1er vol international, après la traversée des Etats Unis, c’est le tour du monde que vise l’équipe du Solar Impulse, l’avion qui vole uniquement à l’énergie solaire. Le 2ème avion est en construction en ce moment près de Zurich. Celui-ci est plus grand que le précédent, avec 170m d’envergure, et toujours propulsé par 4 moteurs électriques que les cellules photovoltaïques, placées sur l’avion, chargent en vol. Les technologies ayant progressé, l’avion est plus performant. Le tour du monde se fera en 8 à 10 étapes, à raison de 3 à 6 jours de vol, selon la météo. Autant dire qu’il faut, pour les 2 pilotes, Bertrand Piccard et André Borshberg, s’entrainer pour tenir car il n’y aura qu’un pilote à bord à chaque étape.

EN BREF

La première technique de traitement de l'eau avec des peaux de pommes et de tomates !

Retrouvez La tête au carré :

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/11/c2307ded-494a-11e3-b517-782bcb6744eb/640_dossier.jpg" alt="Dossier01" width="640" height="59" />
Dossier01 © cc axel VF / axel Villard Faure

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.