2000 ans d’évolution du petit chaperon rouge (par Axel Villard-Faure), la comète ISON visible à l’œil nu (par Florence Porcel), et le livre Anouck sur la maladie de Huntington (par Christine Siméone).

Phylogénie du petit chaperon rouge

Une étude Anglaise parue dans la revue Plos One retrace les 2000 ans d'évolution du conte du petit chaperon rouge. En utilisant des techniques de construction phylogénétique des chercheurs de Bristol ont construit un arbre évolutif du conte présent dans presque tous les folklores de monde. Cet exemple simple et parlant pourrait permettre à tout le monde de comprendre la systématique phylogénétique et la théorie de l'évolution... Certains journalistes pourraient même s'en inspirer !

Phylogénie du petit chaperon rouge
Phylogénie du petit chaperon rouge © Radio France / Axel Villard-Faure

La comète ISON visible à l'œil nu

Certains l'appellent "la comète du siècle". Elle le sera si elle survit à son passage au plus près du Soleil le 28 novembre prochain. En attendant, il est possible de la voir à l'œil nu, la nuit, dans la constellation de la Vierge.

Comète ISON
Comète ISON © CC / D. Peach

Les comètes sont comme des "fossiles vivants" du système solaire : elles n'ont pas changé depuis 4,5 milliards d'années. Il est donc très important pour les scientifiques de pouvoir les étudier quand, par un heureux hasard, l'une d'entre elles vient nous rendre visite. C'est aussi une véritable aubaine en attendant que la sonde Rosetta de l'ESA, en route depuis 10 ans, arrive enfin autour de la comète Tchourioumov-Guérassimenko, qu'elle doit étudier.

En savoir +

Suivre la comète ISON en temps réel

La mission Rosetta

Un livre sur la maladie de Huntington

Christine Siméone présente le livre Anouck, dans lequel Alice Rivières fait le portrait de sa mère atteinte de la maladie de Huntington. L’œuvre souhaite montrer comment une expérience artistique peut aider les médecins à accompagner un malade.

Anouck
Anouck © CC / Ding Ding Dong

Les textes sont accompagnés de peintures d’Alexandra Compain-Tissier. Les deux auteures ont souhaité apprendre et à écrire l’insaisissable et le fragile dans le quotidien d’une personne souffrante.

Rappelons que la maladie de Huntington concerne 6000 personnes en France, et constitue une maladie génétique neuro-dégénérative. Les personnes souffrantes sont victimes de mouvements incontrôlés, d’une perte d’autonomie et de désordres psychiques pouvant se manifester de différentes manières.

En savoir +

Alice Rivières raconte sa première consultation avec sa neurologue Katia Youssov> ### EN BREF

Le festival "A nous de voir", sur la science et le cinéma du 21 novembre au 1er décembre

Evénement(s) lié(s)

La tête au carré : l'émission des auditeurs #1

Festival "A nous de voir" - cinéma & sciences

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.