<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/11/d9275451-51de-11e3-b517-782bcb6744eb/640_sondage1.jpg" alt="sondage dela tête au carré 10/12 - 1" width="640" height="93" />
sondage dela tête au carré 10/12 - 1 © Radio France

Le génome de l’homme de Denisova passé au crible (par Cécile Bonneau), l’incitation soupçonnée des opérateurs pour forcer les utilisateurs à opter pour la 4G (par Axel Villard-Faure), et le chalutage en eaux profondes (par Florence Porcel).

La vie sexuelle de l'homme de Denisova

David Reich, généticien évolutionniste à la Harvard Medical School de Boston, vient d'annoncer que le génome de l'homme de Denisova, qui vient d'être décrypté en haute qualité, révèle chez lui une vie sexuelle encore plus mouvementée que ce que l'on savait. Non content de s'être croisé avec sapiens et Néanderthal, il a aussi fricoté avec une population archaïque que l'on ne parvient pas encore à identifier. Peut-être est-ce Homo heidelbergensis, peut-être même Homo erectus. Quoi qu'il en soit, la grande famille des hommes se révèle toujours plus diverse et imbriquée!

Homo erectus
Homo erectus © Créative Commons / http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Homo_erectus_pekinensis.png

En savoir +

L’étude sur le site de Nature

Un article de fond sur la question de l'espèce humaine et de sa diversité, dans le Science & Vie n°1149 de juin 2013, à retrouver dans les archives de Science & Vie

Qui était l’homme de Denisova ? Par France Info

4G : avons-nous le choix ?

Le réseau 4G est il mal embarqué ? Avec un nombre d'utilisateurs relativement important (1,6 millions au début du mois - 1 utilisateur de Smartphones sur 25), les forfaits 4G cherchent encore leurs clients. Et si l’opérateur finissait en désespoir de cause par nous pousser de force vers la 4G. C'est ce que prétend l'UFC que choisir qui tente de montrer que l'ensemble des opérateurs a diminué la qualité des réseaux 3G pour pousser les utilisateurs de Smartphones à changer d'offre. L'occasion de faire le point en quelques chiffres.

En savoir +

Ce soir à 22h20 sur France 2 "les ratés de la 4G" dans complément d'enquête

Chalutage en eaux profondes : la France fait de la résistance

Imaginez un racloir qui ferait disparaître Paris en 17 jours. Ou des coraux vieux de plus de 4000 ans arrachés aveuglément... pour rien. Ou encore 99% d'animaux que personne n'a jamais vus tués sans autre forme de procès.

Paris n'a pas disparue, mais le reste est vrai. En cause ? Le chalutage en eaux profondes.

Dans 18 jours, cette pratique barbare pourrait être interdite par le Parlement européen. Mais la France fait de la résistance... car sur 11 chaluts qui la pratiquent, 9 sont français et 6 appartiennent au groupe Intermarché (qui a reçu 10 millions d'euros de subventions en 10 ans). Heureusement, chaque citoyen qui se sentirait concerné peut signer une pétition qui sera transmise au Président de la République.

En savoir +

Le chalutage en eaux profondes raconté par Pénélope Bagieu

L'association BLOOM

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.