Un chercheur se dit victime de cyber-harcèlement (par Axel Villard-Faure), le Lapin de jade en difficulté sur la Lune (par Sophie Bécherel), et du nouveau sur la technique de drague des crabes violonistes (par Cécile Bonneau).

Le « cyber-harcèlement » de Francesco Stellacci

En 2004, Francesco Stellacci, professeur à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, publiait dans Nature Materials une étude démontrant l’existence de rayures nanométriques sur de minuscules particules d’or, qui permettraient potentiellement des avancées médicales importantes.

Rayures nanométriques
Rayures nanométriques © Radio France / http://www.sciencemag.org/content/343/6169/358/F1.expansion.html

Depuis 9 ans maintenant une controverse fait rage dans le petit monde de la recherche nano. Les adversaires de M. Stellacci sont nombreux et déterminés à discréditer son travail. De nombreuses publications ont été publiées pour et contre la théorie des rayures, mais ce qui intéresse Axel aujourd’hui, c’est la manière dont la controverse a envahi le web et comment de grands scientifiques débattent stérilement avec les moyens actuels (Twitter, forums, commentaires). Les détracteurs de Stellacci sont si présents que le chercheur italien répondant il y a trois jours à une interview pour la revue Science se dit aujourd’hui victime de cyber-harcèlement. Il ajoutait : « Je comprends pourquoi certains adolescents se suicident en subissant cela». N’est-ce pas un peu fort M. Stellacci ?

En savoir +

La page de PubMed la plus commentée sur le sujet

Une Publication qui discrédite les travaux de Stellacci (PDF)

Un autre exemple sur Discover magazine

Le lapin de jade est en rade

Lapinou nous prions pour toi ! Rappelez-vous, Lapin de jade, "Yutu", est le robot chinois qui s'est posé sur la Lune le 15 décembre dernier, marquant ainsi une date historique pour la Chine. Après les Etats-Unis et la Russie, le pays devenait la 3ème nation à poser un engin sur le sol lunaire.

Sauf que le petit lapin est en panne... et que pour l'instant, les ingénieurs chinois ne parviennent pas à le réparer. Selon l'agence spatiale, c'est l'environnement compliqué de la Lune qui explique l'avarie. Hutu s'était pourtant correctement déplacé jusque là si l'on en croit les rares images diffusés. Il a même envoyé la semaine passée, deux clichés de la terre. Ses roues sont-elles restées bloquées sur un caillou ? Le robot est-il en équilibre et en train de patiner ? Mystère...

L’alunissage réussi et la sortie du Lapin de jade :

Les crabes violonistes séduisent moins quand ils sont haut perchés

On croyait l'affaire emballée : pour séduire une femelle Uca mjoebergi (ou crabe violoniste), mieux valait, pour le mâle, être dotée d'une grosse pince, et l'agiter le plus vite possible. C'est ce que les scientifiques avaient remarqué jusqu'à présent. Mais les femelles sont plus subtiles que ça ! Et dans la nature, d'autres paramètres entrent en ligne de compte : en utilisant des petits robots-crabes agitant leurs pinces dans différentes configurations, des chercheurs australiens ont remarqué que lorsqu'ils sont perchés sur un monticule, les mâles n'attirent plus du tout les femelles, quelle que soit la taille de leur pince et leurs efforts pour l'agiter rapidement. Cette complexité des critères de choix d'un partenaire expliquerait le maintient de la diversité génétique, y compris dans les caractères déterminants pour la reproduction. Et devrait inciter les chercheurs en comportement animal à renouveler leurs expériences dans différents contextes pour éviter les conclusions hâtives.

En savoir +

La publication en accès libre

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.