Au programme : les gâteaux sont-ils plus addictifs que la cocaïne ? (par Dominique Dupagne) La télé peut-elle concilier science et sensationnel ? (par Axel Villard) Comment écouter l'espace ? (par Florence Porcel)

Vous aimez ce qui est bon ? C'est très mauvais

rat oreo
rat oreo © Bob MacDonnell/Connecticut College / Bob MacDonnell

Le facétieux professeur Schroeder du Connecticut College, à l'aide de quelques étudiantes, a tenté de démontrer avec des rats affamés que les célèbres gâteaux Oreo (une couche de crème coincée en sandwich entre deux biscuits chocolatés) sont plus addictifs que la morphine ou que la cocaïne. Le protocole de ce curieux travail est plutôt léger, mais convergent avec les travaux scientifiques du Professeur Oury, qui datent de 1966. Rassurez-vous, si les gâteaux gras et sucrés ne constituent pas un aliment idéal, ils ne transformeront pas pour autant vos enfants en junkies.

En savoir + :

Le communiqué sur le site du Connecticut College (en anglais)

Un article de Sciences et Avenir

Pour Halloween, une série télé « sciensationnel »

Sciensationnel
Sciensationnel © Discovery Science

La chaîne Discovery Science, adaptation française de la chaine américaine du même nom, a lancé mi-octobre une série de courtes vidéo appelée "1000 morts insolites". Halloween était la bonne occasion pour présenter ce programme à sensation, sans réel intérêt scientifique et qui a de quoi choquer l'oreille des plus jeunes et consterner les autres. Aujourd’hui Axel est moqueur : c'est normal il n'aime pas Halloween…

En savoir + :

Le site de Discovery Science (France)

La playlist youtube de Sciencefr avec quelques épisodes gratuits

Le chant de l’espace

radiotélescope
radiotélescope © / howardignatius

L'espace est un milieu extrême auquel l'être humain n'est pas adapté. On connaît ses écarts de température, ses rayons cosmiques, ses risques d'impacts avec des corps plus ou moins gros, son absence d'air et le silence éternel de ses espaces infinis qui effrayaient Pascal... qui n'avait pas tort d'être effrayé, parce que l'espace peut aussi faire peur si on l'écoute...

Les "sons" de l'espace n'en sont pas vraiment : les ondes sonores ne peuvent pas se propager dans le vide. Ce sont les ondes radio captées par différentes sondes qui sont transformées ensuite par les scientifiques en ondes sonores audibles pour notre ouïe humaine. Mais le résultat n'en est pas moins impressionnant...

En savoir +:

Des étranges sons de l'espace sur le site de la Nasa

Le chant de la Terre, toujours sur le site de la Nasa

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.