A l'occasion de la parution de son ouvrage Et les Blancs sont partis consacré à la ghettoïsation des banlieues, Bruno Duvic reçoit le journaliste et report Arthur Frayer-Laleix.

"Et les Blancs sont partis" ou comment les banlieues se sont ghettoïsées 

Après Dans la peau d'un maton et Dans la peau d'un migrant, le journaliste Arthur Frayer-Laleix habitué des reportages en immersion, publie un nouvel ouvrage "Et les blancs sont partis" aux éditions Fayard. 

Dans ce livre de reportage il s’attaque à un sujet tabou, bien souvent laissé à l’extrême droite : la ghettoïsation des quartiers populaires. Arthur Frayer-Laleix sillone depuis 10 ans ces quartiers, pour Le Monde, le site "Streetpress" ou la revue Zadig. 

Comment ce phénomène se manifeste-t-il, quelles en sont les conséquences ? C’est l’objet de ce livre qui sort alors que le début de la campagne présidentielle fait une bonne place aux questions d’identité et d’immigration.

Pour en parler, Arthur Frayer-Laleix est l'invité de Bruno Duvic 

Au sommaire du journal de 13H 

  • Une petite vague d'inquiétude : l'épidémie recommence à gagner du terrain
  • les conséquences de la reprise économique : tensions sur les prix de l'énergie, les pénuries de composants et les matières premières 
  • François Asselineau à nouveau candidat à la présidentielle. Depuis sa dernière candidature en 2017 il a subi une mise en examen pour harcèlement moral et harcèlement sexuel
  • Tensions à Beyrouth 
  • Le Cumbre Vieja sur l’île de la Palma dans l’archipel des Canaries attire les touristes alors que 2000 bâtiments ont été détruits et que des milliers d'habitants subissent les conséquences des éruptions
  • grève des AESH, accompagnants d'élèves en situation de handicap
  • Match d'ouverture de cette nouvelle saison de NBA la nuit prochaine, les Bucks de Milwaukee, recoivent les Nets de Brooklyn
  • Le musée de la Mode à Paris célèbre le centenaire du magazine Vogue

Une Semaine dans leurs vies : sur les traces de Georges Brassens, ep.2 

Jusqu'à vendredi, grâce à Jérôme Cadet, nous sommes avec celui qui a été son dernier guitariste. Joël Favreau a 82 ans aujourd'hui et il est de ceux qui entretiennent la mémoire de Brassens. 

Aujourd'hui, la rencontre avec Georges Brassens : nous sommes en 1966, au Théatre national populaire.

13h50
chronique de Thierry Lhermitte
Une semaine dans leurs vies
Une semaine dans leurs vies : sur les traces de Georges Brassens, ep.2
Exporter
L'équipe
Thèmes associés