Le rapport officiel n'est attendu que pour février prochain, mais les informations de l'AFP indiquent que les experts du GIEC sont très alarmistes sur les conséquences du changement climatique à l'échelle du monde.

Les autres titres du journal de 13h : 

  • Match France-Portugal ce soir : la France sera-t-elle à la hauteur ? 
  • Ursula Von Der Leyen aujourd'hui à Paris, rappelle que le plan de relance en France dépend de l'Europe et de ses 40 milliards. 
  • L'américain Chris Ware grand prix d'Angoulême de la Bande dessinée. 

L'invitée du 13/14 : La hausse des prix des fruits est-elle inévitable cette année ?

En ce début d’été, vous avez sans doute remarqué que le prix des fruits était très élevé. 4 à 5 € le kilo d’abricot, plus de 10€ souvent pour les fraises et les cerises. Entre gel début avril, intempéries, fermetures des restaurants et manques de main d’oeuvres, comment les producteurs de fruits s’en sortent-ils ?

Bruno Duvic reçoit pour en parler Françoise Roch, présidente de la fédération nationale des producteurs de fruits et abroticultrice à Moissac dans le Tarn et Garonne. 

Le feuilleton Une semaine dans leurs vies : Dans le quotidien des assistantes sociales à Trappes

À Trappes, les assistantes sociales sont débordées
À Trappes, les assistantes sociales sont débordées © Radio France / Mathilde Dehimi

C’est un métier déconsidéré, méconnu aussi, parfois dangereux - l’une d’elle a été tuée en mai dernier dans le cadre de ses fonctions- celui des assistantes sociales. A Trappes, rencontre avec plusieurs d'entre elles, au quotidien marqué par la crise. 

Les assistantes sociales aident sur les questions d’emploi, sur les différentes aides auxquelles les personnes accompagnées peuvent postuler. Mais la plupart des familles cherchent aussi un logement, parce qu’elles n’en ont pas ou demandent un appartement plus grand. Les assistantes sociales de Trappes font ainsi le lien avec leurs collègues, des bailleurs sociaux. Parfois, l’impatience gagne, amplifiée par la crise sanitaire et économique liée à la pandémie. Et les assistantes sociales sont alors en première ligne de la colère des habitants. Aujourd'hui, la cheffe de service, Sonia Barteggi, reçoit une dame qui souhaite changer d'assistante sociale... 

L'équipe