Il y a des entreprises qui ont quand même de curieuses idées… L’une d’entre elles, que je ne citerai pas, d’autant qu’à mon avis elle n’est pas la seule, est en train d’essayer de fabriquer un logiciel, pour permettre aux ordinateurs d’identifier les émotions humaines. En analysant à la fois les expressions du visage ou les mouvements du corps. J'imagine la conversation qui pourrait s’engager entre un être humain et un ordinateur qui vous dirait :"bonjour ça ne va pas ce matin, vous avez l’air soucieux ? Souhaitez vous que je diffuse votre morceau de musique classique préféré pour vous détendre ?". Et l’humain de répondre :"Mais je ne suis pas soucieux, qu’est ce que tu racontes ?". "Ah bon dit l ordinateur, dans ce cas pourquoi ce front plissé ?". "Ben tu vois parfois mon front est plissé, et ça ne veut rien dire d’autre que mon front est plissé, parfois je pleure et je suis heureux, parfois j’ai l’air d’avoir mal alors que je suis en train de jouir". Interpreter les traits d’un visage pour sourire la palette des émotions avec un code binaire "1 0 1 0" me parait bien prétentieux.

Dans le même esprit, une autre société, a eu une autre idée curieuse celle là aussi : déterminer à partir du ton de la voix l’humeur de celui qui parle, arrogance, contrariété, fatigue…

Les pauvres humains que nous sommes ont déjà bien du mal à savoir où ils en sont émotionnellement, je vois mal comment un ordinateur fusse t il bien programmé, pourrait comprendre quoi que ce soit à cette histoire. Il y a quelques années, un chanteur célèbre l’assurait, avec un curieux melange de candeur et de détermination : Vous n’aurez pas ma liberté de penser". Ben si, tu vois, Florent, il l’ont eue ! Et ton intelligence émotionnelle avec!

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.