Le Perche à l'aube du troisième millénaire
Le Perche à l'aube du troisième millénaire © Radio France / Editions Kero - Spam

C’est un gros poisson, un très gros poisson. Il pose pour une photo, enfin c’est plutôt le petit garçon qui pose, celui qui a pêché le gros poisson. Et puis, il y a évidemment cette légende : « Une belle prise ». Une « belle prise » qui a été découpée dans un journal local. Et c’est surtout la couverture d’un bouquin extraordinaire, qui vient d’être réédité : « le Perche à l’aube du troisième millénaire ».

Voilà un gros livre, un beau livre, qui propose des photos découpées dans « le Perche », un journal hebdomadaire en vente dans cette région à cheval entre l’Orne, la Sarthe et l’Eure et Loire. Pas de commentaire, juste des photos et leur légende. L’auteur, Vincent Malone, est musicien et publicitaire. Il écrit aussi des livres pour enfants. Et il a une maison de campagne dans le Perche. Tous les week-ends, entre 1995 et 2000, il a donc découpé des photos. Il s’en explique dans la préface : « Ces photos et leurs légendes me fascinent. Un premier regard rapide glisse sur la surface grise uniforme et n’en retient que l’aspect comique, le cliché curieux. Mais une observation plus fine, plus approfondie des décors, des noms, des regards, des attitudes, des mots, permet de pénétrer dans un monde étrange, une tragi-comédie très humaine et troublante. »

Le résultat est vraiment d’une beauté troublante, en effet. Si on s’amuse à feuilleter ce livre dans le désordre, et à lire à haute voix, au hasard, les légendes des photos, on obtient un sublime cadavre exquis… Jugez plutôt : ça chauffe au club loisirs. Oh, la drôle de patate. La chanson, une activité qui a la cote. L’épicerie va fermer. Le karaoké fait recette. Malgré les rumeurs, l’épicerie reste ouverte. Lulu n’est pas peu fier de sa récolte. Sympa la soirée fruits de mer.

Je sais ce que vous pensez : ce n’est pas bien de se moquer. Parce que Vincent Malone se moque de ce journal régional, évidemment. C’est vrai que parfois, on s’en veut un peu de rigoler. Et puis on tombe, à la fin du livre, sur la signature de Fabienne Gérault, rédactrice en chef du Perche. La journaliste explique qu’elle a hésité avant d’accepter. « Vincent Malone est un « horsain », écrit-elle. [« Horsain » c’est un mot normand pour qualifier ceux qui ne sont pas du coin.] Il vient du dehors et entre dans notre région par la petite porte du journal local. Il observe, comme un naturalise muni d’une loupe, les gens d’ici, leur vie quotidienne, leurs coutumes, leurs loisirs… Avec ce livre, il témoigne de la tendresse qu’il porte aux Percherons et aux hommes en général. » Elle a raison, ce bouquin est plein de tendresse.

Une fois qu’on a lu cette bénédiction de la patronne du Perche, on peut rire sans scrupule, mais surtout se demander avec Vincent Malone : pourquoi l’Harmonie au grand complet a-t-elle joué devant une salle vide ? La chanson est-elle vraiment une activité qui a la cote ? Et souhaiter à Paulette une «heureuse retraite», évidemment.

« Le Perche à l'aube du troisième millénaire » est un livre culte, rien de moins. Il était introuvable, épuisé. Les éditions Kero et Spam proposent une réédition, à découvrir d’urgence.

http://www.vincentmalone.com/Perche/Perche_home.html

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.