Au programme du 5-6 ce matin : un carnet de rêves, Modiano lu et approuvé par Colombe Schnek, la bataille de Little Big Horn, et une arme insolite pour repousser les cerfs : de l’urine de loup importée !

J’ai une manie un peu puérile (je ne suis pas la seule d’ailleurs) : je saute, sur les photos. Voilà qui rend toujours plus amusant cet exercice figé de la photo de vacances : au lieu de poser devant un monument ou un paysage, tout seul ou en groupe, on saute en l’air. Tout l’intérêt de ce jeu - pas très intelligent, je vous l’accorde - c’est de bien être en l’air au moment où la photo est prise. Surtout ne pas avoir les pieds au sol. Il faut souvent recommencer plusieurs fois avant que le résultat soit concluant, et quand on est plusieurs, là c’est très technique. Il faut de l’entrainement, pour que personne ne touche terre quand le photographe appuie sur le bouton !

Si je vous parle de cela ce matin, c’est parce que je suis tombée sur le travail d’une photographe japonaise qui fait la même chose. Elle s’appelle Natsumi Hayashi. J’ai fait sa connaissance sur le blog de Jacques Lhuillery, le correspondant de l’AFP à Tokyo. Son travail est baptisé « Lévitation d’aujourd’hui ».

Je dois reconnaître que les photos de Natsumi Hayashi sont plus réussies que mes photos de vacances, étonnamment ! Ce qui est très beau, surtout, c’est que cette jeune femme donne réellement l’impression de s’être affranchie de la gravité terrestre, d’être en pleine lévitation. Parce qu’elle ne se contente pas de sauter, sur les photos : elle est en train de téléphoner depuis une cabine téléphonique, de choisir un livre à la bibliothèque, de se promener dans la rue ou de choisir un produit dans les rayons d’un supermarché… le tout à quelques centimètres au dessus du sol. Des scènes de la vie quotidienne, un visage impassible, une grâce aérienne : voilà qui donne vraiment l’impression que Natsumi Hayashi traverse la vie en volant. Rien dans son visage n’indique qu’elle fait un effort. Et pourtant, il en faut, de la maitrise de soi, pour arriver à un tel résultat. Comme souvent quand on est touché par le travail d’un artiste, le travail ne se voit pas.

N’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil sur ses photos en cliquant ici ... ou là. Et pensez-y pendant vos prochaines vacances, surtout s’il y a plein de monde autour de vous, c’est délicieusement humiliant : au moment de prendre une photo de famille, 1, 2, 3 tout le monde saute ! Le résultat est presque toujours raté mais souvent savoureux.

Today's Levitation
Today's Levitation © Natsumi Hayashi / Natsumi Hayashi, courtesy MEM, Tokyo
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.