Au programme ce matin, une réconciliation dans l’espace, entre les Russes et les Américains. L’amarrage du vaisseau Atlantis sur la station Mir, c’était en 1995.

Les Etats-Unis encore, où pour acheter une maison ou un appartement, mieux vaut être endetté ! Une Française installée à Los Angeles nous racontera ce casse-tête emblématique de l’économie américaine : tout repose sur votre « credit score », une note donnée par les banques.

Plus qu’une petite semaine avant de pouvoir regarder Patrick Cohen sauter dans le vide accroché au bout d’un élastique, plonger sa main dans une jarre pleine d’araignées, courir après « Passe Partout » et répondre aux énigmes du Père Fouras ! Le patron de la matinale de France Inter a participé il y quelques semaines à Fort Boyard, l’information avait été sournoisement révélée à l’antenne par ses petits camarades du 7-9… La diffusion de cet épisode est prévue le 6 juillet sur France 2.

Pas d’inquiétude, Patrick est revenu du Fort en un seul morceau ! Si je vous dis cela, c’est parce qu’un autre candidat a, lui, été oublié pendant sept ans. Information "révélée" sur Internet par le Gorafi… un site d’actualité parodique souvent très drôle (Gorafi est l’anagramme de Figaro).

« Le visage émacié, amaigri, pouvait-on lire dans le Gorafi, Aymeric Ledeb revient de loin. C’était lors d’une épreuve de l’émission enregistrée sur le Fort , explique un gendarme. Il devait trouver une clé dans une série de jarres remplies de souris et d’insectes. Il n’a hélas pas pu terminer à temps et il est resté prisonnier, comme le veut la règle .

« Pour une raison inexpliquée, le reste de ses coéquipiers va alors l’oublier dans sa cellule après la fin de l’émission. Toutes les équipes regagnent ensuite le continent, laissant Aymeric à son triste sort. Le jeune homme va survivre miraculeusement en se nourrissant d’araignées, de souris, de rats et de racines. Son calvaire va durer ainsi sept longues années. Jusqu’à ce week-end, quand une équipe chargée de la rénovation du Fort rouvre sa cellule. Ils y découvrent un homme blafard, les cheveux longs, presque aveugle. Pris en charge immédiatement par les secours, l’homme est rapidement hospitalisé. On a remarqué qu’il tenait quelque chose dans sa main, une petite clé , raconte l’un des pompiers. Cela prouverait donc qu’Aymeric avait presque réussi l’épreuve à l’époque ! »

Ce qui est surtout très drôle, sur le Gorafi, ce sont les commentaires des Internautes. Ceux qui tombent dans le panneau, évidemment. « Je trouve ça vraiment scandaleux, écrit par exemple un lecteur. Je ne regarderai pas Fort Boyard cette année ! ». Mais les plus savoureux, comme l’a souligné la journaliste Titiou Lecoq dans son blog, ce sont ceux qui jouent le jeu et font preuve d’une ironie inégalée. «Franchement c’est quoi cette histoire ? On voit tout de suite que c’est n’importe quoi ! Bloqué sept ans à Fort Boyard… Encore, six ans, j’aurais dis que c’était possible, mais sept ans, non franchement ça sent l’arnaque ! »

Cet autre commentaire d’Internaute n’est pas mal non plus : « J’y crois pas une seconde, comment il aurait fait pour manger des rats puisque Fort Boyard est en haute mer. Depuis quand les rats peuvent nager dans l’eau ? Les journalistes disent vraiment n’importe quoi. »

Et puis il y a les internautes qui se moquent de ceux qui émettent des doutes sur la crédibilité du papier. « T’es idiot ou tu le fais exprès ? Evidemment que c’est faux, c’est un site parodique. »

« Pourquoi on n’est pas capable de trouver un lien de presse, un journal qui dise que cette histoire s’est bien passée ? » demande encore, en langage SMS, un lecteur du Gorafi. Et un autre de lui répondre : « Un lien de presse ? Et ici, c’est quoi ? Une fromagerie ? »

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.