Au sommaire du 5-6 ce matin : l'archéologie du futur avec Pascal Depaepe, le soulèvement de Madagascar le 29 mars 1947, et le fiston Gandhi futur Premier Ministre en Inde. Avec Colombe Schnek, on relira Annie Ernaux.

Mais qu’est ce qu’ils ont tous contre le département ?

La semaine dernière c’était l’OCDE qui tirait à boulet rouge sur cette collectivité locale dans son rapport annuel sur l’économie française. Selon l’Organisation de Coopération et de Développement Economique, il faut « simplifier la structure des administrations infranationales notamment en fusionnant les plus petites communes entre elles et en supprimant les départements », ce qui engendrerait « des économies d’échelle substantielle. »

Et voilà que maintenant c’est l’Alsace qui s’y met ! Les Alsaciens sont appelés à voter la semaine prochaine par référendum pour enterrer le Haut Rhin et le Bas Rhin. Le scrutin est est prévu le 7 avril, et si le oui l’emporte, ce sera la fusion entre le conseil régional d’Alsace et les conseils généraux du Haut Rhin et du Bas Rhin. Précisons que l’Alsace est la plus petite région de France en superficie.

Voilà qui fait dire à la chroniqueuse Christine Kerdellant, dans l’Express de cette semaine : « Les Alsaciens s’apprêtent à faire, dans l’indifférence générale, une révolution politique et surtout économique que tous les Français devraient leur envier. Si le oui l’emporte, ils supprimeront une survivance d’un autre âge, le département. »

La suppression du département est peut-être une bonne idée, ça ferait faire des économies, mais il me semble qu’on oublie quelque chose de primordial dans ce débat épineux : on oublie que les départements sont très pratiques pour souhaiter un anniversaire !

Avouez, vous cherchiez justement comment dire « bon anniversaire » de façon originale. Surtout depuis que les réseaux sociaux vous rappellent tous les anniversaires de vos proches et que donc vous n’avez plus aucun mérite de vous en souvenir chaque année. Eh bien je vous donne le secret : pour souhaiter son anniversaire à votre cousine Machine, qui a 44 ans aujourd’hui, souhaitez-lui la bienvenue en Loire Atlantique ! Loire Atlantique, département numéro 44. Même chose pour votre grand-père adoré qui souffle ses 80 bougies : « Papi, bienvenue dans la Somme ! » Encore mieux, si votre petite nièce fête ses 14 ans, que vous n’avez pas grand-chose d’original à lui écrire sur la carte d’anniversaire... « Bienvenue à Bayeux ! » Elle mettra un petit moment à comprendre que vous lui souhaitez la bienvenue dans le Calvados, mais au passage, vous enrichissez sa culture générale, à coup sûr.

Alors comment je vais faire moi, quand mon père aura 67 ans ? Comment vais-je lui souhaiter son anniversaire si le Bas Rhin n’existe plus, en Alsace ? Même chose pour ses 68 ans (Haut Rhin) ! Voilà le débat sur la suppression du département recadré, ne me remerciez pas.

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.