La zonzon
La zonzon © Radio France

Il se dit philosophe forain en « grève illimitée avec l’Education nationale ».

Sur ses phalanges de la main gauche, il s’est fait tatouer T-O-U-T.

Sur la main droite : R-I-E-N.

Alain Guyard, c’est son nom, préfère Sartre à BHL.

D’ailleurs, il ne porte pas de chemise blanche, il n’a pas vraiment la gueule de l’emploi du philosophe cathodique.

Alain Guyard plus marlou que grand sage.

Notre prof de philo enseigne partout, dans les hôpitaux psychiatriques, les prisons, les bergeries, les grottes, les cabarets, les bistrots, partout sauf en fac.

Apporter la culture là où on ne l’attend pas.

La philo au peuple et pas au bourgeois ! Démocratiser mais ne pas vulgariser la philo, voilà la thèse de notre prof tatoué.

Avec d’autres penseurs forains comme lui, il anime des soirées « PPPPPP » (Purée !... Peuvent Pas Parler Peuple ces Putains de Philosophes !) et des soirées « QQQQQ » (Quêter la Quintessence ? Quereller le Quidam ? Ou Quitter Quasiment le Quotidien ?).

Alain Guyard, un philosophe tatoué de l’être et pas de l’avoir.

Les liens

Diogène consultants Socrate, le père de la philosophie, s’acoquine avec une bande de gonzes qu’il fout cul par-dessus tête avec ses ensorcelants baragouins. Parmi eux, Antisthène, émérite griveton, métèque protobulgare qui suit les leçons du maître et décide d’ouvrir sa propre école de philosophie. Une seule leçon : endurance physique et fortification nerveuse. Une seule règle : pas de disciples. Il reçoit les importuns à coups de gourdin en travers de la gueule. Mais un malpropre insiste. Il présente sa caboche en avant. « Frappe, Ducon, ma tête est plus dure que ta pioche ». Antisthène, épaté, l’accepte. C’est Diogène. Tapeur de fausse mornifle, barbeau, mangave à ses heures, Diogène met la philosophie dans tous ses états. Dans le fond comme dans la forme. Dans la forme : il la fait sortir des cercles académiques pour l’enseigner dans la rue, au bordel, au stade, dans les fêtes. Dans la forme : il n’enseigne pas du haut d’une chaire, mais se met en scène, cabotin, et convertit la philosophie en un spectacle vivant, pour tous.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.