Le premier animal politique ne serait pas l’homme mais le singe, ceci explique peut-être cela !

Ce sont les babouins, gorilles et autres bonobos qui auraient inventé l’art de diviser les hommes pour mieux régner, le culte du chef, les abus de pouvoir et de sexe.

Bref, rien de neuf depuis l’ultra viril King Kong !

L’homo sapiens ne serait qu’un primate comme les autres.

Faut-il accorder les droits de l’homme aux chimpanzés ?

La politique réveille-t-elle la bestialité des hommes ?

Et si la crise financière sonnait la crise de notre humanité et le retour de notre animalité en col blanc ?

Darwin, le politique et le bonobo au saut du lit, voilà pour notre rencontre entre chien et loup avec le paléoanthropologue Pascal Picq en vrai, en direct, dès 5h du mat’, on vous gâte !

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.