[scald=39597:sdl_editor_representation]Assise, elle ne tient pas en place. Tourbillon de gestes, de grimaces et de regards tout en fumant des clopes. Elle aurait pu être mime mais elle aime trop les mots. Avec sa voix d’Edith Piaf après un soir de fête, Sylvie Testud du haut de son petit mètre 60 est une "bouffeuse" de vie. Une cinquantaine de films, trois romans. Petite bonne terrifiante dans Les Blessures assassines , copine insolente de La Môme , clone de Sagan, soldat travesti de la France, Calamity Jane , version garçon manqué, et anarchiste communarde dans la peau de Louise Michel . Une femme est rebelle ou n’est pas, pour la comédienne qui parle plus vite que son ombre. Sylvie Testud aime les femmes-courage, les héroïnes qui ont bousculé l’Histoire, quitte à déranger les trop bien-pensants. Elle préfère les Sagan et Louise Michel aux femmes-enfants et bourgeoises-glamour. Sylvie Testud s’est toujours sentie différente. Petit mouton blanc dans une famille italienne de moutons noirs. La petite blonde aux yeux bleus avait l’impression d’être la « minorité ethnique » de son propre clan ! Mais ne lui dites pas qu’elle fait figure de comédienne atypique. Ça l’énerve ! et, quand Sylvie Testud s’énerve, LA Sagan et LA Louise Michel ne sont pas loin…L’homme qui aimait les femmes est un film de François Truffaut , réalisé en 1977 avec le ténébreux Charles Denner et, bien des femmes, dont Geneviève Fontanel et Brigitte Fossey… À l’enterrement de Bertrand Morane (Charles Denner), au cimetière de Montpellier, l’assistance ne compte que des femmes. Le défunt les adorait au point de leur consacrer un livre, inspiré de ses propres expériences… L’histoire de ce film est l’histoire d’un amoureux des femmes...de toutes les femmes…"des grandes tiges et des petites pommes…" Pour célébrer le printemps, le retour des robes légères, un hymne à la féminité, aux jambes des femmes qui sont des compas… Un monologue particulièrement bien écrit, servit par la voix inimitable de Charles Denner. (Amel Khaldi.)

invité(s)

Sylvie Testud

Vous êtes des hommes, et moi, je ne suis qu’une femme, et pourtant je vous regarde en face Louise Michel à son procès en décembre 1871 Riche et belle actualité cinématographique pour Sylvie Testud cette année, qui incarne à l'écran le personnage de Louise Michel dans le nouveau film de Solveig Anspach. (en salles le 7 avril prochain) Elle est également à l’affiche du film Mumu de Joël Séria et de La rafle du Vel d’Hiv de Rose Bosch### programmation musicale

DAPHNé

Musicamor label: V2### VERONE

La fiancée du crocodile label: Talitres### GOSSIP

Long love distance label: Sony### FOLL’S GOLD

Surprise hotel label: cinq 7### Gaetan ROUSSEL

Help myself label: Barclay### Tiken jah Fakoly

Africain à Paris label: Barclay### THEM

Gloria ### GOTAN PROJECT

La gloria label: Barclay### Noir Desir

Le temps des cerises ### liens

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.