Rokia Traoré
Rokia Traoré © / rom@nski

Il était une fois Rokia Traoré, née dans un petit village du Mali, vers la frontière mauritanienne. Une petite fille de diplomates qui a vécu au gré des affectations de son père, en Algérie, Arabie Saoudite, Belgique.

Les frontières, à quoi ça sert?

Rokia est une artiste passerelle.

Voix d’ébène et culture blanche, la belle revendique une identité « ni ni ».

Ni musique ethnique, ni world africaine, ni jazz, ni griotte, ni princesse, de quoi frustrer les faiseurs de clichés. Trop moderne pour les Maliens, pas assez exotique pour les occidentaux, Rokia joue au-delà de toutes les scènes des préjugés.

Avec son crâne rasé à la Grace Jones et ses robes fourreaux à la Marilyn, « la Young black Diva » chante l’Afrique des femmes et des jeunes générations. Au Mali, on ne parle pas d’indignés et ça fait bien longtemps que l’on connaît la crise. Désormais la dette n’est plus le monopole du tiers-monde. Une Afrique qui bouge de l’intérieur, voilà la partition de cette malienne de coeur.

Evénement(s) lié(s)

Concerts de Rokia Traoré

Les liens

Rokia Traoré Site officiel

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.