Il y a deux fois son prénom, sur la couverture : Jacob, Jacob. Comme un écho, qui répondrait à un cri. Peut-être le cri de la mère de Jacob, qui l'attend depuis son départ à la guerre. « Jacob, Jacob » est le titre d’un très beau roman signé Valérie Zenatti . Un livre qui raconte la guerre à hauteur d’hommes et qui invente une langue, surtout: Valérie Zenati adapte ses mots et sa ponctuation au souffle de son personnage. Son récit de la vie de Jacob, un jeune Juif d'Algérie enrôlé en juin 1944 pour libérer la France, est bouleversant. Valérie Zenatti est l'invitée du «matin du départ » : elle nous ammènera à Constantine et dans les Vosges.

Au programme de cette émission également, un reportage au pied de la « forteresse Europe ». Olivier Jobard sera mon invité grand reporter. Ce photographe s’est rendu à Melilla, enclave espagnole au Maroc, où les migrants qui tentent de traverser la frontière sont chaque jour de plus en plus nombreux. Son reportage est publié dans la revue 6 mois .

Comme tous les samedis matins, on va vivre en accéléré, aussi. Grâce au reportage de Caroline Gillet , chaque semaine on est un peu plus vieux. Ce matin dans "à ton âge " : portrait de Bilel . Il a 12 ans, il est en 5ème et ambitionne de devenir polytechnicien ! Bilel trouve que la vie est bien faite : " Quand mon petit frère qui est actuellement en CM1 passera en 6e, je serai moi aussi en 4e pour l’aider."

Au coeur de notre bestiaire , ce matin : l’inquiétude des défenseurs de la biodiversité. Les éléphants pourraient bien disparaitre de la surface du globe si rien n’est fait pour enrayer le trafic mondial autour de leurs défenses. On en parle avec le WWF.

constantine
constantine © Stefan Krasowski / Stefan Krasowski
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.