Je vais tâcher de faire attention aujourd’hui. Hier, j’ai été subitement atteinte d’une "pathologie nominative". Appelez cela la "prénomite aigüe" si vous préférez : j'ai eu quelques problèmes avec les prénoms. Ceux des techniciens de France Inter, que j’ai tout bonnement inversés, et celui de Dédé Manoukian (André donc, que j’ai confondu avec un vendeur de robes, un certain Alain Manoukian). Alors ce matin, je me soigne ! D’autant que les prénoms sont très importants pour mon invitée de cette semaine, dans le matin du départ. La preuve, le titre de son dernier roman est un prénom répété deux fois : Jacob, Jacob . « On existe tant que quelqu’un se souvient de notre nom », disait hierValérie Zenatti en citant Borges. La romancière sera de retour à 5h35 pour un nouveau voyage, qui nous conduira en Israël et à Lyon.

Au programme de ce matin également, un détour parGranville , dans la Manche. On parlera d’une exposition consacrée au temps de l’absence. L’absence, c’était celle des pêcheurs de morue , qui partaient à Terre-Neuve pendant de longs mois. Comment s’organisait la ve à terre en l’absence des hommes ? C’est ce que montre cette expo à Granville.

Avant cela,Anne Pastor , dans son reportage Hors Circuit, nous conduira au monastère de Notre dame des neiges , en Ardèche.

Nous parlerons aussi de Microdon. « Donner un peu, plus souvent ». C’est le slogan de cette entreprise sociale et solidaire qui veut nous inciter à donner de petites sommes à des associations, de façon plus régulière, quand on passe à la caisse d’un supermarché notamment. Microdon organise une opération de générosité locale la semaine prochaine.

Une manifestation hier en Afrique du Sud a rassemblé des milliers de personne contrele braconnage des éléphants et des rhinocéros. Des animaux qui disparaissent à une vitesse terrifiante. Notre bestiaire ce week-end est consacré à eux. Après les éléphants hier matin, place au rhinocéros. Je recevrai un reponsable du WWF , le fonds mondial pour la nature.

Beer-Sheva
Beer-Sheva © cc-Laama
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.