C’est un roman écrit avec un pinceau. Une biographie de Jean-Michel Basquiat, qui a emprunté au peintre américain son souffle, sa poésie, son rythme, sa rage. C’est un livre magnifique, et ce n’est pas vraiment une biographie, à vrai dire. Biographie romancée, fiction biographique, appelez ça comme vous voulez. De toute façon Basquiat, le vrai, était un personnage de roman ! Eroica , c’est le titre de ce très beau livre. Son auteur,Pierre Ducrozet , est mon invité cette semaine pour « le matin du départ ». Avec lui on part sur les traces de Basquiat, bien sûr, à New York.

Passage prévu aussi par l'Irak , où la vie continue, malgré la guerre. Samah Soula sera notre invitée "grand reporter". Elle était il y a quelques jours à Bagdad pour France 2. Elle nous racontera une scène à peine croyable : sur un pont de Bagdad, à la tombée du jour, des voitures s'arrêtent et les gens font la fête. On chante, on danse, on célèbre des mariages. Et on repart au bout de dix minutes. Fiesta express sur un pont, là où les bombes ne tombent pas...

Le bac philo approche, jeunes gens ! Pourquoi ne pas réviser le nez dans une ruche ? Les abeilles sont des philosophes, figurez-vous ! Ou plutôt, les philosophes et tous les penseurs depuis l’Antiquité ont toujours utilisé les abeilles pour illustrer leur propos. On en parle dans le "bestiaire" avec Pierre-Henri Tavoillot.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.