Pour notre portrait au saut du lit Pas de pain au chocolat ni de croissant. L’écrivaine Chloé Delaume se nourrit de clopes, de Coca ligth et de Red Bull, la fameuse boisson énergisante qui fait tant jazzer... Chloé ne boit jamais d’eau et écrit la nuit. La normalité ne l’inspire pas. Vivre peut nuire gravement à la santé, ça pourrait être le titre d’une de ses nouvelles. Pour comprendre les clés de Cholé : il suffit de lire ces quelques lignes : « En fin d’après midi, le père dans la cuisine visa à bout portant. La mère tomba la première. Le père visa l’enfant. Le père se ravisa, posa genou à terre et enfouit le canon tout au fond de la gorge. Sur sa joue gauche, l’enfant reçut fragment cervelle. » Et, cet enfant de 9 ans, c’est elle, Chloé...un personnage de fiction avant d’être une écrivaine. Victime d’un drame familial qui utilise le mot pour tuer ceux qui auraient pu la tuer. La mort symbolique. Sans pathos ni misérabilisme. Chloé déteste le mot « pitié ». Chloé s’est un inventé un pseudo, un moi « virtuel » pour redevenir actrice d’une vie qui commençait mal. On ne choisit pas sa famille mais on choisit son devenir. Elle en a fait des nouvelles, de l’auto- fiction : Le cri du sablier, Les mouflettes d’Atropos, Eden matin midi soir, Narcisse et ses aiguilles, J’habite dans la télévision ... Ne cherchez pas à décoder, seule Chloé possède la clé. Sa littérature se veut expérimentale, les mots comme un matériau à malaxer, « esprit Oulipo ». La jeune romancière revendique l’école de Boris Vian, des Pataphysiciens, de l’humour noir et des anti-dépresseurs pour rester debout. Une résiliente, comme dirait Cyrulnick Elle a bâptisé son chat de gouttière « Témesta ». Ludique et ironique Chloé, malgré un dramatique roman familial... Son appartement dans le quartier encore popu de La Villette, elle l’a rebâptisé « La maison du bonheur ». Clin d’œil à son roman La maison sous terre . Un refuge rempli de poupées mangas, de vampires et de papillons gothiques collés au mur, et de fumée de clope... Chez Chloé, l’ordinateur est toujours allumé, c’est une addicte aux jeux vidéo qui déteste Face Book et sa politique de flicage. Son "moi virtuel" est libre Max. La vie réelle de tous les jours, elle s’en passerait bien. Et, me voici donc, chez elle, dans le refuge gothique et virtuel d’une femme ado à qui on a volé son enfance. Avec le chat Témesta, les clopes, les mots à moitié réveillés, son mari qui dort à côté. Chloé Delaume, écrivaine bien réelle, derrière ses grosses lunettes noires et sa cinquantaine de chaussures talons aiguilles pour se déguiser en femme et tuer le père. Des névroses, des cauchemars, des Nouvelles, de l’humour noir. Bienvenue chez elle Bienvenue chez Chloé Delaume

Paris sous la neige, ces derniers jours donnent envie de revoir le chef d'oeuvre de Woody Allen : "Manhattan" sortit en 1979. Et, plus particulièrement la séquence d'ouverture... Une immense déclaration d'amour à New York, un air de Gershwin, une photo noir et blanc et l'irrésistible humour de Woody : tout y est ! Ah, qu'il est difficile pour l'auteur de se raconter...! ah, comme son esprit nous charme...!Amel Khaldi

programmation musicale

Salif Keita

La difference label: Universal### The rolling stones

Fool to cry label: Abkco music### THE HEAVY

Short change hero label: Counter### Framix

The mistake label: Frakamix### Keren ann

Aéroplane label: EMI### RENAN LUCE

On est pas à une bêtise près label: Barclay### Françoise HARDY

Viens label: Virgin### SANSEVERINO

Les marioles label: Columbia### liens

Le Matricule des Anges

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.