Le sens caché du monde. C’était le sous-titre d’un très beau livre d’Etienne Klein, consacré aux anagrammes : Anagrammes renversantes, ou le sens caché du monde . Une anagramme, c’est quand on prend un mot et qu’on le secoue dans tous les sens : on change la place des lettres pour trouver un autre mot. Eh bien d’après Etienne Klein, c’est ainsi qu’on dévoile le sens caché du monde. Ce n’est pas pour rien que l’étreinte est l’anagramme d’éternité . Pas innocent non plus si « la vérité » contient exactement les mêmes lettres que le mot « relative ».

Pourquoi diable ai-je envie de vous parler d’anagrammes ce matin ? Parce que celle de Charlie, elle est très facile à trouver. CHARLIE. CHIALER.

Mais le sens caché du monde, on peut aussi le faire mentir en aller défiler, ce dimanche. Des marches républicaines sont prévues aujourd’hui, et il y avait déjà du monde hier : au total, 700.000 personnes debout, en hommage aux 17 victimes de cette semaine.

Une question :comment parler de ces drames aux enfants , qui seront sans doute nombreux aux manifs? A 6h20, je poserai la question au rédacteur en chef de « mon quotidien », un journal pour enfants qui fait un très beau travail de pédagogie depuis mercredi.

On demandera aussi de l’aide aux philosophes ! Thibaut de Saint Maurice , dans sa chronique philo, convoquera Spinoza, Pascal et d’autres pour nous aider à ne pas perdre tous nos repères, dans ce vent de terreur.

Je vous propose un détour par Angoulême , ce matin. Une visite au musée de la bande dessinée pour se mettre des dessins pleins les yeux, notamment ceux de Hara Kiri et Charlie Hebdo.

Un grand voyage immobile, également au programme.Marie-Hélène Fraïssé est l’invitée du « matin du départ » depuis hier matin. Spécialiste des Indiens d’Amérique, passionnée par les récits des premières rencontres entre les autochtones et les colons venus d’Europe. Elle nous emmènera ce matin à la rencontre des navajos, en Arizona.

Et puis dans le bestiaire, je reçois un scientifique de retour d’une expédition exceptionnelle dans le massif du Lenguru . Arnaud Faille est allé étudier de près certaines espèces animales, dans ce recoin d’Indonésie où l’homme, c’est assez rare, n’a presque pas perturbé leur évolution.

Golfe du Saint-Laurent à la hauteur du Parc national de Forillon
Golfe du Saint-Laurent à la hauteur du Parc national de Forillon © / Jean-Philippe Caron
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.