J’avais le cœur serré, en apprenant l’attentat qui a frappé la Turquie. Le matin même, hier matin, le romancier Mathias Enard nous parlait de sa passion pour ce pays et notamment pour une mosquée d’Istanbul, d’une beauté saisissante. « Seules les proportions sont divines, disait-il. Le reste appartient aux hommes ». Parler de la beauté, malgré les drames, sans les oublier ni les occulter, c’est presque un acte de résistance. Mathias Enard est de retour ce dimanche, pour « le matin du départ » et il nous parlera de la Syrie. Son nouveau roman, Boussole , est dédié au peuple syrien. Et il tâche de garder de l’espoir pour ce pays si cher à son cœur.

Et puis on abordera le mystère desvirus géants . Mon invitée en direct sera Chantal Abergel . Elle est virologue, chercheuse dans un laboratoire de Marseille. Les virus géants, c’est une nouvelle page de l’histoire de la science, qui ouvre des perspectives considérables. Et ce sera l’occasion de parler des prix Nobel décernés cette semaine.

Virus géants
Virus géants © Radio France

Au programme également, ce matin, un détour par Evian : une exposition consacrée à Martin Parr, photographe britannique, célèbre pour ses photos qui montrent les plages et les touristes du monde entier. Life is a beach, la vie est une plage !

Dans "c'est tout naturel", on parle d’une chauve-souris géante, un super prédateur qui vivra (peut-être) sur terre dans 10 millions d’année !

[La recette du caramel au beurre salé par François-Régis Gaudry] :

Le Caramel au beurre salé inratable de David Leray (La Cale Gourmande à Minihic-sur-Rance) :

300 g de sucre bio

150 g de beurre salé bio

1 litre de crème liquide bio

Mettre à cuire en casserole le sucre et le beurre en mélangeant avec un fouet de temps en temps

Quand le mélange commence à avoir une belle couleur caramel déglacer en fouettant énergiquement avec la crème liquide que l’on verse progressivement.

Une fois le mélange homogène, réserver en bac et laissez refroidir.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.