[scald=39953:sdl_editor_representation]Ça se passe l’été 1986 sur la côte vendéenne. François a 15 ans, des parents communistes, un tee chirt Camif, une Motobécane double plateau, un bouton d’acné qui le titille, et la ferme intention de « coucher » avant la rentrée. Devenir, un homme, un vrai. Il en bave, comme l’ado houellebecquien de « Rester vivant », mais, en bon bolchevique, l’ado est bien décidé à mener sa lutte des classes et de l’amour. « La blessure, la vraie », c’est le dernier roman de François Bégaudeau. Une vrai fausse autofiction, un roman sur son adolescence dans la France des années 80 et du Tout est possible. Génération Mitterrand, frime, fric, sida, chômage, Madonna et radiocassettes Toshiba. Génération en CDD qui attend toujours son tour ! « J’étais un jeune vieux, je suis devenu un vieux jeune », dixit le romancier bientôt quadra qui ne croit pas en l’âge adulte et revendique l’insolence de l’adolescence pour ne pas « s’embourgeoiser dans la tête ».Le Corbeau d'Henri-Georges Clouzot. Scénario, inspiré d'un fait divers, aux dialogues particulièrement soignés et une distribution qui, autour de Pierre Fresnay, fait la part belle à tous les grands seconds rôles du cinéma français des années 40, comme dans cet extrait Pierre Larquey. Tournée en 1942 le deuxième film d'Henri-Georges Clouzot s'en prend à un mal français : la contagion de la délation.

invité(s)

François Bégaudeau

programmation musicale

Raphael Saadiq

Radio ### Les Têtes Raides & Jeanne Moreau

Emma ### Hubert-Félix Thiéfaine

La ruelle des morts ### Cesaria Evora & Lura

Moda Bo ### Tricky & Terry Lynn

Uk Jamaican ### Les Wampas

Manu Chao ### Joey Ramone

What a wonderfuk world

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.