« La littérature a le pouvoir de guérir les chagrins d’enfance », nous disait hier Nina Bouraoui . La romancière est l' invitée du 5-7 pour « le matin du départ » : on évoque sa géographie personnelle, les recoins du monde qui l’émeuvent. Et c’est l’occasion de parler des super-pouvoirs de l’écriture ! Ecrire, c’est parfois réparer l’histoire, raconter son enfance en omettant volontairement le chagrin, la solitude, la différence. Ecrire, c’est aussi sublimer les paysages. Dans les romans de Nina Bouraoui, les paysages portent la trace des histoires d’amour.

Un paillasson mal peigné est la vedette du « bestiaire ». Voilà comment François Moutou , vétérinaire et épidémiologiste surnomme le paresseux .

On passera aussi par le désert tunisien, à la rencontre d’un berbère qui chuchote à l’oreille de son chameau. « Hors Circuit », le reportage d’Anne Pastor à 5h20.

Nous parlerons également des élections municipales en Lorraine , avec la rédaction de l’Est Républicain , et notamment des communes où il n’y a pas de candidat, personne ne veut du job de maire !

Connaissez-vous le mécénat de compétence ? Cela consiste à faire don de ses compétences professionnelles, pour une journée ou plus, à une association caritative ou à une ONG. Un professionnel du recrutement, par exemple, qui vient travailler dans une association. Pro Bono Lab est un organisme qui met en relation les associations et les professionnels.

Le philosophe du dimanche, Thibaut de Saint Maurice , nous proposera une petite philosophie du mystère .

Quant à Aurore Vincenti , elle nous parlera du mot « posay ». Tout est dans la prononciation, apparemment. « Qu’est ce que tu m’jactes », l’argot à la loupe, tous les dimanches juste avant 7h.

Résidence du petit Hydra à Alger
Résidence du petit Hydra à Alger © CC
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.