Je suis ravie de vous retrouver, on va guetter ensemble l’aurore, et s’interroger, aussi, sur les traces que nous laissons.« Un poète doit laisser des traces de son passage et non des preuves, disait René Char.Seules les traces font rêver ».

Les traces d’un doigt sur le mur d’une caverne, par exemple : voilà des traces émouvantes, et surtout si le dessin en question date d’il y a 36.000 ans.La réplique de la grotte Chauvet , en Ardèche, ouvre ses portes la semaine prochaine. Dans "le bestiaire", je vous propose une visite en avant-première avec l’archéologue Carole Fritz. Elle nous parlera d’un dessin de rhinocéros particulièrement saisissant.

Beaucoup moins poétique, voire effrayant, les traces qu’on laisse sur Internet. Une série interactive, très bien fichue, expose comment toute une économie du web s’appuie sur nos données personnelles. On croit qu’on le sait déjà, mais ce documentaire multimédia vous montrera qu’on ne soupçonne pas l’ampleur du phénomène. Des précisions dans Net Plus Ultra.

Et puis dans « le matin du départ », je recevrai un cuisinier baroudeur, un chef étoilé qui a le voyage dans le sang. La cuisine, autre très belle manière de laisser des traces. On a tous en tête des souvenirs culinaires. Thierry Marx vient nous confier sa géographie personnelle. Il racontera notamment son amour pour le Lot. Et comme il aime cet horaire, comme nous, Thierry Marx restera avec nous jusqu’à 7 heures. Ce sera l’occasion de parler de ses activités sociales, notamment des cours de cuisine qu’il donne en prison.

Thierry Marx et les promotions de Cuisine Mode d'emploi(s) [nid:571801]
Thierry Marx et les promotions de Cuisine Mode d'emploi(s) [nid:571801] © Mairie du 20ème / Mairie du 20ème
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.