[scald=39543:sdl_editor_representation]Pour notre portrait au saut du lit J’apporte un pain au chocolat chez MD Productions. MD comme Mireille Dumas, pas loin de la Maison de la radio, dans une rue tranquille du 15ème arrondissement. MD comme « ministre de l’écoute ». L’écoute des autres, comme on l’a surnommé. 25 ans que ça dure, 25 ans que la journaliste joue les confidentes confesseuses du PAF. « Sexy Folies », « Bas les Masques », « La Vie à l’endroit », « Vie Publique, vie Privée » et Mireille, toujours là, avec sa voix rassurante en exploratrice de l’intime des people et des anonymes. Comment l’intimité explique l’universel. Comment la mécanique d’une vie explique celle d’une société : voilà ce qui intrigue Mireille Dumas qui déteste la « télé réalité » et la peoplisation du politique. 25 ans que ça dûre malgré la valse des directeurs de chaîne et les logiques d’audimat. C’est derrière la caméra qu’elle débuta avec des documentaires sur les "invisibles" dans les hôpitaux psychiatriques et les prisons. Mireille Dumas, la "Madone des barjots", hors case, hors norme. On est loin de ces entretiens "stars et paillettes" avec des "animaux médiatiques" qui savent jouer de la télé intimité pour se faire de la comm’! Et, Mireille Dumas, qui est elle ? Cette icône familière « si loin si proche » ? Comment interviewer une experte de l’entretien intime ? Me voici donc, dans un canapé noir au chaud, dans sa boîte de production. 15 minutes, 20 minutes, 30 minutes : toujours pas de Mireille...elle n’a pas de portable ni de montre. Une libertaire Mireille Dumas ? Et, la voici qui débarque, l’otage des bouchons parisiens. Tout sourire, naturelle, même coupe de cheveu qu’à la télé. Ah, tiens, Mireille porte des lunettes ! Un café, un micro et c’est parti. Elle parle aussi vite qu’elle parle posément à la télé. Elle est plutôt drôle et se plie facilement aux jeu du « Bas les masques version vous-même ». Une enfance pas très rigolote dans le plât pays Beauceron, un papa qui meurt très jeune, une maman instit’ d’origine Italienne que les paysans regardent de travers, une famille qui se dit rarement « je t’aime », des silences, beaucoup de silence comme une prison intérieure. Une petite Mireille qui fait du théâtre expérimental, esprit « Peter Brook » pour soigner sa timidité. Trop de trac. Ecouter les autres pour éviter de parler de soi. Ne pas porter de montre pour éviter la prison du temps qui passe. Enregistrer des heures d’entretien, passer sa nuit au montage. Mireille est perfectionniste. Mireille est insomniaque. Pas dupe de l’image trompe l’œil de la télé. 25 ans que ça dure. Elle jure s’arrêter avant qu’il ne soit trop tard : ne pas vieillir à l’antenne Vie publique vie privée : quand Mireille Dumas raconte Mireille Dumas...### programmation musicale

Arnaud Fleurent-Didier

France culture label: Columbia### Batlik

Le mal est fait ### Revolver

Balulalow label: Delabel### The Clash

Rock the casbah label: Columbia### Benjamin Biolay

Padam label: Naive### Micky Green

True love label: Mercury### Les Negresses Vertes

L'homme du marais label: Virgin### Dum Dum

La tête ailleurs label: Discograph### Bebel Gilberto

Sun is shinning label: Universal Jazz

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.