Marie Nimier
Marie Nimier © Gallimard / C.Hélie

Marie Nimier aime brouiller les pistes et les codes du genre.

Marie Nimier se prend pour un homme.

Un jeune type qui veut devenir un homme avec un grand H.

Un Alexis Leriche qui n’est pas riche, un fils de boucher, un orphelin de mère, bref, un type pas très à l’aise dans son milieu et dans son genre masculin. Marie Nimier écrit dans la peau d’un homme, à la première personne, au masculin. Un héro pas vraiment sympathique, obsédé par son « membre qui ne couche pas avec la fille qu’il veut ». Un faux dur qui porte des bouchons d’oreille pour ne pas entendre les bruits du monde, pour se protéger de ses voix intérieures. « Je suis un homme », c’est le dernier roman de Marie Nimier. Un conte cruel et loufoque sur l’obligation de domination du sexe fort, pas si fort.

Dur, dur d’être un homme.

« Mon dieu que l’homme est compliqué quand c’est une femme ! », Marie Nimier reprend à son compte la phrase de Dostoïevski et c’est un régal à lire que le lecteur soit une lectrice et vice versa.

Les liens

Marie Nimier

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.