Franz-Olivier Giesbert
Franz-Olivier Giesbert © Radio France

Rose a tout vécu, tout connu, le génocide arménien, l’Allemagne nazie, les délires du maoïsme.

Rose a connu Drumont, Sartre, Beauvoir, Himmler, Hitler. Elle a l’âge du siècle des assassins.

C’est une centenaire qui a survécu à la folie des hommes grâce à « l’amour, le rire et la vengeance ».

Rose a 105 ans, et c’est la nouvelle héroïne du roman « La cuisinière d’Himmler » de Franz-Olivier Giesbert.

Une biographie inventée, un roman de chair, une traversée du siècle incarnée par cette femme terriblement attachante, malgré son flingue dans le sac à main et sa « liste de haines » pour venger tous les salauds de l’histoire qui ont tué les siens.

Rose, une manipulatrice séductrice, qui ressemble étrangement à son créateur. Rose est une autre mais Rose ressemble aussi à FOG. L’homme qui dort peu, l’homme double aux deux prénoms, qui rêvait d’entrer en littérature, en politique et dans le journalisme pour mieux infiltrer les coulisses du pouvoir et de l’Histoire.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.