De la Marche des beurs aux malaises des cités. Des marcheurs aux émeutiers. De « Touche pas à mon pote » à « Touche pas à ma nation ». De la « France black blanc beur » de 98 à l’échec de l’Euro 2008. De « Zizou président » à la politique Karcher. C’est toujours le même refrain : liberté, égalité, carte d’identité. Comme si la réussite « black blanc beur » n’était qu’une formule à la Séguéla ! Pour en parler, deux modèles d’intégration réussie, comme disent les statistiques. Une, Bellaribi Le-Moal, dans le milieu de l’opéra, un, Azouz Begag, en politique. Mais si, c’est possible !

invité(s)

Azouz Begag

Romancier, sociologue, professeur... On le surnommait « l’ancien monsieur diversité ». C’était à l’époque du gouvernement Villepin quand Azouz Begag croyait encore au ministère de l’égalité des chances. Des politiques de Karcher plus tard, l’écrivain chercheur reprend sa liberté de parole et de pensée. Il est libre Azouz !### Malika Bellaribi-Le Moal

Elle se surnomme la diva des banlieues. Malika Bellaribi Le-Moal. Drôle de nom pour une Carmen. Malika, la « reine » en arabe. Une petite fille des bidonvilles de Nanterre qui donne des cours « d’opéra pour tous » aux « Djeunes » de banlieue. Opéra – Rap : l’un n’empêche pas l’autre.### Rachida Khalil

Comédienne franco-marocaine, Rachida Khalil refuse tout cliché sur les femmes et n'évite pas les conflits. Elle se rit des tabous et excelle dans le genre de "one-woman show". Guy Bedos devient rapidement son parrain et coécrit le spectacle, 'La Vie rêvée de Fatna'. Aujourd'hui elle prépare un nouveau spectacle intitulé ### liens

Sophia Charaï

Eels

Gaetan ROUSSEL

La PATERE ROSE -Myspace

Rachid TAHA

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.