[scald=39697:sdl_editor_representation]Et s’il n’y avait plus que des femmes sur terre ? Et si toute la planète avait la même religion obligatoire ? Et si l’on renonçait à la croissance économique obligatoire ? Et si on installait dans le cerveau humain un logiciel de bonne morale assistée par ordinateur ? Et si Bernard Werber était président, à quoi ressemblerait son monde meilleur ? Avec des si, le romancier du futur fait pousser son Arbre des Possibles sur internet. Des milliers de branches et de scénarii virtuel pour imaginer d’autres avenirs, en temps de crise d’avenir. Un arbre collectif qui lui sert de labo d’écriture. Utopie, mythologie, futurologie et biologie, voilà le terreau fertile du romancier qui milite pour la littérature imaginaire et populaire. Et tant pis pour l’intelligentsia des salons qui le snobe. Bernard Werber, un phénomène d’édition qui a vendu « sa trilogie des fourmis » à 18 millions d’exemplaires dans le monde. De l’infiniment petit au cybermonde, Werber se balade avec un air de grand gamin gourmand, farfelu et futuriste. Un jardinier des possibles qui note chaque matin ses rêves, au saut du lit. Des cauchemars aussi, comme son dernier roman « Le rire du Cyclope », à la recherche du pays où naissent les blagues.« Rois et Reines » d’Arnaud Desplechin (2004). En perpétuel équilibre entre le burlesque et le tragique, comme dans cette scène entre une psy et un patient, le film de Desplechin est comme un coup de tonnerre dans le paysage cinématographique français du nouveau siècle.

invité(s)

Bernard Werber

liens

An Pierlé & White Velvet -myspace

BEN L'ONCLE SOUL

LEONARD COHEN

LA MAISON TELLIER -Myspace

THE BLACK KEYS -myspace

GOTAN PROJECT

LUKE

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.