Il y a des affreux jojos dans l’émission de ce matin ! Des bestioles à plumes, à poil ou à écailles, toutes vraiment bizarres. Elles peupleront la terre dans 10 millions d’années ! C’est le pari de deux passionnés de science-fiction : un paléontologue et un paléo-artiste, qui ont imaginé un têtard géant des profondeurs, entre autres. Voilà une manière de s’amuser avec la science et de réfléchir à l’évolution des espèces.

D’autres bestioles. Plus proches de nous, puisqu’on peut les voir sans attendre 10 millions d’années. Des crabes, des couteaux, des bernard-l’hermite. Le peuple de la marée basse est l’une des raisons pour lesquellesErik Orsenna aime la Bretagne. Et en particulier son île, en Bretagne nord, l’île de Bréhat . L’académicien Erik Orsenna est mon invité pour « le matin du départ ».

Au programme également, un coup de fil à la Montagne , journal de Clermont Ferrand, pour "l’actu près de chez vous". Et puis j’ai hâte de voir comment Aurore Vincenti va s’en sortir ! La chroniqueuse spécialiste d'argot a eu une panne de réveil la semaine dernière, alors en guise de gage, on lui a demandé de faire sa chronique en alexandrins. En un mot comme en cent, on l'attend de pied ferme (alexandrin!).

Erik Orsenna
Erik Orsenna © Radio France

Erik Orsenna
Erik Orsenna © Maxppp

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.