Quel plaisir de vous retrouver, de bon matin le samedi et le dimanche. C’est le retour du 5-7 du week-end, deuxième saison pour notre équipe, avec Maïté Vasseur et Irène Ménahem.

« Si nous ne dormons pas, c’est pour guetter l’aurore », écrivait Robert Desnos. Eh bien je vous propose qu’on guette l’aurore ensemble, tous les week-ends, qu’on regarde le soleil se lever, tout en faisant un grand voyage immobile.

Vous retrouverez en effet le « matin du départ ». Une personnalité est invitée tous les week-end à parler de sa géographie personnelle, à raconter les recoins du monde qui lui sont chers. L’invité de ce matin, Paolo Rumiz , est un bonhomme très attachant. Un monsieur qui arrive en studio avec une carte qu’il a soigneusement dessinée à la main sur une très grande feuille de papier, ou plutôt sur plusieurs feuilles, qu’il déplie soigneusement après les avoir sorties de sa poche. Voilà une rencontre qui commence bien. L’écrivain italien Paolo Rumiz nous parlera de ses grands voyages et de leur bande sonore, car il crapahute les oreilles ouvertes.

Avant cela, on fera le point sur l’actualité du web : Net Plus Ultra , avec Thibaut Lefèvre , de la rédaction de France Inter.

Dans le bestiaire , une ode matinale au comportement animal, nous brosserons le portrait du cheval de Camargue , alors queles jeux équestres mondiaux ont lieu en Normandie.

On en parlera à nouveau à 6h45, d'ailleurs, de ces jeux équestres qui font venir du monde dans le bocage normand : 500.000 visiteurs attendus en deux semaines. La compétition occupe une large place dans les colonnes de Ouest France : on sera en ligne, en direct, avec le rédacteur en chef du quotidien.

Au programme également, un conseil de lecture deColombe Schneck , les sorties cinéma vues et commentées par Laurent Delmas et puis à 6h20, je recevrai un grand reporter de retour d’Irak : Jean-Louis Le Touzet, journaliste à Libération , a rencontré les chrétiens réfugiés auKurdistan irakien .

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.