Embrassons-nous, Folleville!
Embrassons-nous, Folleville! © Embrassons-nous, Folleville!

« Ne te lasse pas de crier ta joie d’être en vie. Et tu n’entendras plus d’autres cris ».

C’est son proverbe touareg préféré.

Romane Bohringer a besoin de gris-gris, ça la rassure.

Elle a gardé un blouson en cuir noir de son tournage des Nuits fauves, la salopette du film Mina Tannenbaum, les godillots de l’Accompagnatrice de Claude Miller, dont elle a partagé l’affiche avec son père.

Ce père que Romane appelle toujours Richard.

« Je suis la version souriante de mon père », dixit la fille devenue maman.

Romane Bohringer, une jeune maman qui recherche toujours une tribu, une famille au théâtre, une boussole virtuelle, ça la rassure.

Romane porte la perruque rousse de Labiche dans « Embrassons-nous Folleville », au théâtre de La Pépinière.

Une Romane comique qui danse et qui chante pour de vrai, en croqueuse de cette drôle de farce qu’est la vie.

Evénement(s) lié(s)

Embrassons-nous folleville

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.