Le 6/9 du 14 mai 2017, par Patricia Martin avec Pierre Weill

Au sommaire de ce dimanche

Un des amies d'Alba a choisi de transitionner. Pendant 10 ans, Alba l'a accompagné et d'amie, il est devenu ami. Io, elle, vit une première grande histoire d'amitié avec Gala. A ton âge, une chronique de Caroline Gillet.

Le secteur du numérique recrute beaucoup. Face à cette demande, une école un peu particulière a été créée, à découvrir dans le Social Lab de Valère Corréard.

Du 17 au 21 mai, la Fête de la nature met en avant les richesses de notre environnement. Découvrez les pouvoirs de la nature dans la chronique d'Allain Bougrain-Dubourg.

Les invité·e·s du 6/9

Les recettes des François-Régis Gaudry - Les 2 astuces anti-gaspi de Sonia Ezgulian

  • Pickles express

Pour 1 bocal - Préparation : 10 minutes - Marinade : 3 jours

1 carotte bio - 
1 petite betterave rouge bio 
- 1 gousse d’ail - 
1 tige de céleri bio - 
2 bouquets de chou-fleur bio
 - 1 bocal de cornichons avec 2/3 de
 la marinade
 - 1 c. à café bombée de gros sel marin - 10 cl de vinaigre de vin blanc

Taillez la carotte en bâtonnets, la betterave en quartiers (qui donnera une jolie couleur rouge aux pickles), l’ail en lamelles, le céleri en petits tronçons. Détachez les bouquets de chou-fleur en petits morceaux.

Disposez tous ces légumes, bien tassés, dans le bocal avec l’ancienne marinade. Ajoutez le gros sel et versez le vinaigre blanc qui doit recouvrir les légumes, n’hésitez pas à en ajouter si nécessaire. Fermez le pot. Posez-le à l’envers et laissez reposer une journée à température ambiante. Retournez le pot et laissez à nouveau une journée à température ambiante. Procédez de la même façon le troisième jour puis conservez ces légumes vinaigrés au réfrigérateur.

Avec cette même marinade, vous pourrez renouveler ce système de marinade express quand vous aurez dégusté les premiers pickles.

  • Risotto de pâtes cassées

Ne jetez plus les restes de pâtes ! Rassemblez vos restes de pâtes de toutes formes (farfalles, macaronis, etc.) dans un torchon propre et pilez-les avec un rouleau à pâtisserie pas trop finement. Et annoncez fièrement à vos invités « risotto de pâtes cassées », comme une rareté ! Il existe de nombreuses variétés de pâtes de blé dur dont la forme imite un grain de riz ou une minuscule bille, cuisinées de la même façon que le risotto : fregola sarde, risonis, langues d’oiseaux, piombis.
 Ces pâtes cassées constituent des formes constamment renouvelées.

Pour 4 personnes

Préparation : 10 minutes Cuisson : 20 minutes

250 g de pâtes cassées (comme expliqué ci-contre) - 
2 échalotes
 - 1 filet d’huile d’olive vierge extra - 
1 litre de bouillon de cosses de petits pois (voir recette p. 100) - 80 g de petits pois frais - 80 g de parmesan fraîchement râpé - 30 g de beurre doux
 - Sel fin et poivre du moulin

Dans une cocotte, faites suer les échalotes sans coloration dans l’huile d’olive. Ajoutez les pâtes puis comme pour un risotto, louche par louche le bouillon de cosses de petits pois, préalablement réchauffé. Incorporez la louche suivante quand les pâtes ont bien absorbé le bouillon.

Ajoutez les petits pois frais au moment de la dernière louchée de bouillon. Goûtez et rectifiez l’assaisonnement.

Après 15 minutes de cuisson, retirez du feu.
Incorporez le parmesan et le beurre ramolli.
Mélangez vivement pendant 30 secondes et servez aussitôt.

Programmation musicale
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.