Frédéric Saint-Geours
Frédéric Saint-Geours © Maxppp
PSA Peugeot Citroën a subi une chute de 16,5% de ses ventes mondiales en 2012, la performance du groupe à l'international, notamment en Chine,n'étant pas parvenue à compenser la crise du marché automobile en Europe. Conséquence : le groupe réduit son activité. Il a notamment prévu de fermer le site d'assemblage d'Aulnay-sous-bois d'ici 2014. PSA a commercialisé l'an dernier 2,96 millions de véhicules. En excluant les ventes de véhicules en kit, notamment en Iran où les livraisons sont suspendues depuis février à cause des sanctions contre Téhéran, la baisse totale des ventes de véhicules montés ressort à 8,8%, soit un volume de 2,82 millions d'unités. Selon Frédéric Saint-Geours : > Le groupe subit de plein fouet la chute durable des marchés européens. Cette conjoncture rend plus que jamais nécessaire notre stratégie de globalisation. En Europe, où le premier constructeur automobile français souffre particulièrement depuis l'été 2011 de son exposition aux pays du sud du continent, France et Espagne en tête, les ventes ont dégringolé de 14,8% l'an dernier et la part de marché du groupe s'est dégradée de 13,2% en 2011 à 12,7% l'an dernier.
PSA
PSA © Radio France
La crise du marché automobile européen, qui devrait persister cette année puisque PSA attend une nouvelle baisse de 3% à 5% du marché en 2013 après -8,6% en 2012, a contraint le groupe a lancer en juillet un deuxième plan social prévoyant 8.000 suppressions d'emplois en France et la fermeture de son usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Dans le reste du monde, les ventes sont ressorties en hausse de 3,1%, faisant passer la part de l'international dans les ventes totales de 33% en 2011 à 38% en 2012. PSA a confirmé mercredi son objectif de porter à 50% ses ventes hors d'Europe en 2015. A l'international, le constructeur a cependant connu des fortunes contrastées. En Chine, l'une de ses priorités, les ventes du groupe ont enregistré une hausse de 9,2%, supérieure à celle du marché, et la seule marque Peugeot a signé un bond spectaculaire de 24%. En revanche, outre le tarissement du marché iranien pour PSA, les immatriculations du groupe en Amérique latine ont chuté de 8,3%, affectées notamment par les travaux d'agrandissement de l'usine de Porto Real, au Brésil. PSA entend renouer avec la croissance cette année dans cette partie du monde. En Russie, autre marché à fort potentiel, les ventes de voitures et de véhicules utilitaires légers du groupe ont par contre augmenté de 4%. En Algérie, elles ont plus que doublé.
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.