Nathalie Kosciusko-Morizet, qui fut porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy, a estimé que le rejet du compte du président-candidat soulevait un sérieux problème institutionnel et pouvait entraîner une vacance du pouvoir en période électorale :

Est-ce qu'un président est président jusqu'au bout, a-t-il le droit d'être candidat à sa réélection? Un sortant qui postule à nouveau à l'Elysée doit-il se mettre sur la réserve? Ce qui reviendrait à accepter l'idée que la France n'est plus gouvernée pendant les derniers mois d'un quinquennat,

NNathalie Kosciusko-Morizet
NNathalie Kosciusko-Morizet © Radio France / Anne Audigier
### La crise de l'UMP Au sujet de la crise de son parti, NKM se félicite de l'organisation d'un nouveau scrutinen septembre prochain mais ne sait pas encore si elle se présentera. Elle estime pourtant qu'il faut désormais soigner les conditions d'organisation. > Il faut tirer les leçons de l'expérience que nous avons vécue: on se met d'accord sur les conditions d'un vote avant le vote pas au long du vote. Il ne faut pas retomber dans les mêmes problèmes, nous devons aux militants un vote absolument incontestable.
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.