L' historien de la littérature française et professeur au Collège de France était l'invité de la matinale et répond aux questions de Pierre Weill et des auditeurs.

Il a publié en 2013 "Un été avec Montaigne" après avoir animé l'émission du même nom à l'été 2012. Il est également l'auteur de "Une question de discipline", entretien avec Jean-Baptiste Amadieu aux Editions Flammarion.

Pour Antoine Compagnon, "il y a un relatif consensus sur ce qu’il faudrait faire pour améliorer le système éducatif, mais ça suppose des réformes considérables".

Pour le professeur au Collège de France, il y a quelques priorités pour améliorer le système éducatif: "une plus grande autonomie des établissements et une transformation du statut des enseignants et de leur formation".

S’il faut prendre un exemple, plutôt que regarder éternellement vers la Finlande, Antoine Compagnon préfère l'exemple du canton de Genève qui "a une population assez ressemblante à celle de la France et de bien meilleurs résultats scolaires.

Interrogé sur les rythmes scolaires, Antoine Compagnon a expliqué qu'il était "très favorable" à leur évolution, mais "les réformes techniques deviennent très vite politisées", regrette-t-il contrairement aux autres pays où on peut trouver un consensus sur l'éducation".

"Tout le monde était d’accord il y a deux ans" sur la nécessite de la réforme, sous le gouvernement précédent égament, même si on n'avait osé prendre des décisions", explique l'historien. "Il en va de même pour le statut et la formation des enseignants", conclue Antoine Compagnon.

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.