Le député européen Daniel Cohn-Bendit a déploré le départ de Delphine Batho du gouvernement, y voyant une réaction de "machos" de la part de l'exécutif, en contraste avec leur attitude vis-à-vis d'Arnaud Montebourg.

Ce sont des machos, la manière dont ont été licenciées et Nicole Bricq et Delphine Batho, par rapport au traitement paternaliste. C'est quand même bizarre que deux femmes se (fassent) licencier alors qu'un Montebourg peut dire toutes les insanités du monde et personne ne lui dit rien. Parce que c'est un homme, parce que c'est un macho (...) et on n'y touche pas.

daniel cohn-bendit tenté par un "vote utile" pour françois hollande
daniel cohn-bendit tenté par un "vote utile" pour françois hollande © reuters
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.