Le directeur de l'APHP vient de présenter les conclusions d'un rapport visant à mieux prévenir les conflits d'intérêts au sein des médecins hospitaliers.Le directeur de l'APHP vient de présenter les conclusions d'un rapport visant à mieux prévenir les conflits d'intérêts au sein du groupe des médecins hospitaliers.

Sur les conflits d’intérêt et le Pr. Aubier : « Savais-je qu’il avait des liens avec Total ? La réponse est non ». Martin Hirsch confirme qu’il est toujours consultant parce qu’il était à la retraite. Il attend des détails plus exhaustifs sur ses émoluments. « Il y a ce que le Sénat peut faire, ce qui incombe au Sénat, pour avoir prêté serment et avoir dissimulé en lien d’intérêt, et ce que nous pourrons tirer comme conclusion quand nous aurons tous les éléments ».

M. Hirsch a fait un rappel à la loi à 95 000 personnes : « Il y a une partie sur laquelle nous nous n’appliquons pas bien la loi (…) mais on arrive peut-être à ce que la loi soit renforcée».

« Il faut qu’on trouve les ressources pour qu’ils puissent partir avec les moyens préservant leur indépendance donc j’ai fait un appel aux laboratoires : soit on se met d’accord à l’amiable, vous mettez de l’argent dans un fonds qu’on contrôle ensemble et on s’en occupe, soit j’en ferai appel au gouvernement »

Sur l’information du Figaro d’une fermeture de 16 000 lits en France, qu’en est-il de l’AP-HP ? : « Nous avons à réduire un certain nombre de lits car nous faisions une opération sur quatre en ambulatoire, dans trois ou quatre ans ça sera une sur deux, donc il y a transfert d’effectifs ».

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.