Après avoir voté l'article un du projet de loi sur le mariage pour tous, les députés pensaient poursuivre l'examen du texte (et des 4.000 amendements de l'opposition restants) dans un climat plus serein. Mais la journée a été plutôt confuse autour d'une toute autre question, celle de la PMA.

Confusion partie de la fameuse loi famille, dont l'étude doit être lancée en mars. Une loi où le gouvernement avait recasé la question de la PMA, jugée trop sensible et controversée pour être intégrée au projet de loi sur le mariage pour tous. Pourtant, le même gouvernement a finalement été obligé de repousser débat sur cette question.

Dans la journée, Matignon a annoncé vouloir attendre la décision du comité consultatif national d'éthique (CCNE) sur le sujet de la PMA. Mais puisque "d'ici mars, ce sera trop court" pour un avis, le Premier ministre ajoute que "la question de la PMA peut être traitée toute seule", et donc pas forcément dans la loi sur la famille.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.