À 5 mois des élections municipales, la députée de la quatrième circonscription de l'Essonne et candidate à la mairie de Paris est l'invitée de la matinale. Elle répond aux questions de Patrick Cohen et des auditeurs.

NKM en difficulté ce matin. Selon une étude publiée ce matin dans Libération, Nathalie Kosciusko-Morizet perdrait largement dans le XIVème - l'arrondissement où elle a choisi de se présenter : 45% contre 55% pour la candidate socialiste, au second tour de l'élection municipale.

Mais pour la candidate, c'était prévisible. "J'ai choisi d'aller dans un arrondissement de reconquête, pas d'aller me planquer dans le XVIe..." NKM assure que pour elle, il était important d'être candidate pour faire basculer au moins un arrondissement de Paris à droite.

Une candidature soutenue discrètement par Nicolas Sarkozy, selon elle.

Il s'est mis en retrait de la vie politique. Mais je crois savoir que Nicolas Sarkozy regarde avec intérêt la campagne de Paris, même s'il ne s'engage pas dans les campagnes locales.

NKM "assume" l'écotaxe

Et elle est sans doute l'une des seules à le faire, y compris au sein de son propre camp. Jean-François Copé lui-même assure ce matin que le contrat avec Ecomouv' pour la gestion des portiques de l'écotaxe était "aberrant". NKM, elle, prend acte : "Plus personne ne veut assumer le contrat sur la collecte de l'écotaxe, moi je suis prête à le faire. Je reste convaincue que c'est une bonne idée, une taxe juste. Aujourd'hui, des camions étrangers traversent la France et ne payent rien."

Elle répond même directement à sa rivale Anne Hidalgo, en lice elle aussi pour le siège de maire de Paris. "Elle demande des comptes ? Mais il faut qu'elle regarde ce qu'elle signe ! Parce que l'écotaxe, elle voulait la faire, la faire plus vite, et avec Ecomouv'. Il y a une délibération de novembre 2012 au Conseil de Paris" qui va dans ce sens, selon la candidate UMP.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.